Page d’accueil

lundi 12 décembre 2016

Mort d'un journaliste algérien en prison après une grève de la faim et un coma

Mohamed Tamalt était détenu depuis juin dernier pour "offense au président de la République". Les circonstances de sa mort sont floues à ce jour.

Il avait écopé de 2 années de réclusion pour "offense au président de la République". Le journal TSA annonce que le journaliste Mohamed Tamalt est mort dimanche 11 décembre à l’hôpital de Bab El-Oued à Alger à l'âge de 42 ans.

Un dossier médical "verrouillé" ?

Son avocat Amine Sidhoum a annoncé via TSA qu'il est décédé "après plus de trois mois de grève de la faim suivis d’un coma de trois mois. Il était dans le coma, il y avait un verrouillage sur son dossier médical. On est au courant de rien. C’est ça le drame".
De son côté, l'administration pénitentiaire indique que l'homme était suivi médicalement pendant toute la durée de sa grève de la faim, qu'un AVC avait nécessité une intervention, mais que son état s’était subitement dégradé à cause d’"une infection pulmonaire".

Des propos sur Facebook à l'origine de l'arrestation

Le 27 juin dernier, le ressoritssant algéro-britannique avait été arrêté après des déclarations sur Facebook dans lesquelles il visait entre autre le président Bouteflika. Des propos que la justice avait qualifiés d'"outrage à corps constitué" et d'"atteinte à la personne du président" et qui lui avaient valu une peine de 2 ans de prison et une amende de 200.000 dinars (soit environ 1.700 euros).
Pour Yasmine Kacha, directrice du bureau Afrique du Nord de Reporters sans frontières, "Cette nouvelle est un véritable coup de massue pour tous ceux qui défendent la liberté d’informer en Algérie. Le message envoyé par cet événement tragique est terrifiant : comment expliquer qu’on ait laissé l’état de santé de Tamalt se détériorer sans rien faire (...) pourquoi une telle condamnation pour des propos exprimés sur Facebook, qui ne mettaient concrètement personne en danger ?". Elle demande en outre l'ouverture d'une enquête liées aux circonstances du décès du journaliste et blogueur.
Crédits photos : Capture d'écran Youtube  
 
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire