Page d’accueil

jeudi 25 décembre 2014

Scandale : Des milliards de dollars détournés par des importateurs de médicament

 Le ministère du Commerce et la direction générale des Douanes ont installé une commission mixte, pour enquêter sur l’importation frauduleuse de médicaments dans la région de Constantine.  Des enquêteurs de l’Inspection générale des Finances participeront aux investigations. Le préjudice s’élève à plusieurs milliards de dollars. Par Douaa Fatima

Les premiers éléments de l’enquête font état de transferts illégal de capitaux réalisés par plusieurs « barons » du médicament ainsi que des sociétés étrangères.                                                                         Pour le moment quatre importateurs et distributeurs de médicaments implantés à Constantine sont impliqués dans cette affaire.
Les enquêteurs ont découvert la destruction d’un millier de lots de médicaments, dont la date de péremption est valable jusqu’en 2018 au niveau de l’unité d’incinération de produits pharmaceutiques à Ain-Mlila, dans la wilaya d’Oum-el-Bouaghi.
Selon les importateurs, ces lots de médicaments ne sont pas conformes aux bons de commande. Mais pour les enquêteurs, il s’agit bien d’un acte prémédité par les opérateurs (producteurs et importateurs), dans la mesure où l’importateur est ensuite remboursé en devises.
Notons que dans cette unité privée d’incinération de produits pharmaceutiques, la seule d’ailleurs qui exerce à l’Est, les enquêteurs ont signalé que plusieurs tonnes de médicaments périmés par ces mêmes importateurs avaient été détruites ces dernières années.
Les estimations réelles concernant les exercices 2012, 2013 et 2014, font état d’un préjudice de près de 16 milliards de dollars US. Le propriétaire de l’unité d’incinération a été auditionné dans cette affaire. Il est accusé de fournir à ses clients de faux PV sur les quantités de médicaments incinérés. Toujours selon nos sources, le patron de l’unité aurait avoué avoir mis à la disposition de ses clients des P.V d’une tonne incinérée de médicaments au lieu de trois tonnes réellement détruites.
L’enquête est toujours en cours devrait s’élargir prochainement pour toucher tous les opérateurs spécialisés en activité dans les autres wilayas de l’Est du pays notamment comme Annaba et Skikda. Les investigations de cette équipe mixte devraient atteindre très rapidement la capitale.

D.F Impact24
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire