Page d’accueil

jeudi 25 décembre 2014

La CGATA adhère à la Confédération internationale syndicale

La Confédération générale autonome des travailleurs en Algérie (CGATA) est officiellement membre de la Confédération internationale syndicale. Une adhésion acceptée par le Conseil général de la CIS lors de la 14e session tenue à Bruxelles du 16 au 18 décembre. Par Karim Akrèche


Une affiliation qui vient après l’autre adhésion au Bureau exécutif de la confédération syndicale arabe et qui, selon un communiqué de la CGATA, «conforte toutes celles et tous ceux qui se sont inscrits dans une lutte sans concession pour l’autonomie syndicale et pour la solidarité syndicalen».
Pour Rachid Malaoui, président de cette organisation syndicale, « le pouvoir algérien, malgré ses interdits, sa démagogie, ses promesses et les dépenses qu’il a faites pour entretenir une vitrine démocratique ne peut leurrer que ces épigones. Le refus de délivrer l’enregistrement aux organisations syndicales qui veulent constituer un réel contre-pouvoir relève de l’illégalité et ne fera qu’accroître la pression tant intérieure qu’extérieure ».
Il a d’ailleurs invité adhérents de « continuer à faire pression pour que l’enregistrement des organisations syndicales ne soit plus retenu ».
A noter que la confédération générale autonome des travailleurs en Algérie est composée du Syndicat national des personnels de l’administration publique (SNAPAP), du Syndicat des enseignants du supérieur solidaires (SESS), du syndicat national des postiers (SNAP), du syndicat autonome algérien des travailleurs de transports (SAATT) et du syndicat national des travailleurs de l’électricité et du gaz (SNATEG).
Des entités syndicales autonomes toutes en attente d’enregistrement de leur demande d’agrément auprès du ministère du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale.

K.A Impact24
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire