Page d’accueil

lundi 11 août 2014

Politique en Algérie: Tout est fait pour oublier la maladie de Bouteflika



L’actualité, que ce soit au niveau national ou international, est apparemment favorable au régime algérien qui fait tout pour faire oublier la maladie de président de la république, un chef de l’Etat toujours dans l’incapacité physique d’assurer la moindre tâche. 
 
Après l’euphorie de la coupe du monde, le régime a transformé les défaites de son équipe en victoires à fêter, les médias du régime ont trouvé une aubaine avec le conflit israélo-palestinien et de jouer sur le populisme au point qu’on parle même de la menace de Bouteflika d’attaquer Israël ! Alors que ce même Bouteflika, de peur de susciter l’ire des ses mentors du Quai d’Orsay, n’a reçu officiellement aucun responsable Palestinien depuis 2006 et a refusé à maintes reprises de rencontrer Mahmoud Abbas chef de l’autorité Palestinienne, à la demande de ce dernier.
Même les phénomènes naturels sont exploités par la presse Algérienne pour leur faire oublier la maladie de Bouteflika. Le tremblement de terre qui a secoué l’Algérois est venu à point nommé pour dévier l’opinion des algériens des vrais problèmes du pays.
En attendant, le frère de Bouteflika, Saïd, est entrain de réorganiser ses réseaux, mettre en oeuvre ses plans en cas de besoin. Saïd Bouteflika caresse même le rêve de succéder à son frère. Des sources de la présidence nous confirment que le frère de président algérien est en contact avec tous les courants politiques. Après avoir assuré le soutien des islamistes, le silence complice de l’armée et du DRS, l’homme de l’ombre est en contact même avec des personnalités politiques de l’opposition pour acheter leur silence et pourquoi pas leur soutien à cette « transition » qui lui permettrait de garder ses pleins pouvoirs. Saïd Bouteflika s’intéresse peu à la région de la Kabylie où il sait bien que mis à part les opportunistes traditionnels il n’aura pas grand-chose.
Source: Tamurt.info
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire