Page d’accueil

mardi 1 juillet 2014

Des manifestants détenus à Laghouat en grève de la faim

Vingt-neuf manifestants ont été condamnés le 18 juin dernier à la prison ferme par le tribunal de Laghouat. Aujourd’hui, la plupart d’entre eux purgent leur peine de prison et sont en grève de la faim. « C’est difficile de dire combien sont en grève de la faim exactement. Les familles sont venues nous voir pour mettre au courant l’opinion publique, mais il y a une telle omerta dans la prison de Laghouat qu’il est presque impossible d’obtenir des informations », explique, à Laghouat, Yacine Zaid ; le président du bureau de la Ligue algérienne des droits de l’Homme.
Parmi les manifestants poursuivis, douze doivent purger une peine de prison de six mois, dix-sept ont été condamnés par contumace à deux années de prison ferme tandis que cinq autres ont été acquittés. Parmi les dix-sept personnes condamnées par contumace, « quatre se sont rendues et trois ont été appréhendées par la police. Elles doivent faire partie des personnes en grève de la faim », indique Yacine Zaid.
Le président du bureau de la LADDH de Laghouat considère qu’il existe une cabale contre toutes les personnes qui manifestent et exercent leurs droits civiques associatifs. Par ailleurs, Belkacem Khencha, membre du mouvement des chômeurs, doit également être convoqué par la justice au motif qu’il aurait insulté le maire de Laghouat.

Zineb A. Maïche.TSA
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire