Page d’accueil

lundi 30 juin 2014

LAGHOUAT Des détenus en grève de la faim

La question des prisonniers de Laghouat dont la condamnation était liée au problème de logement, ne cesse de parler d’elle. En effet, protestant contre leur détention qu’ils estiment injuste, les 12 détenus jugés le 18 juin de l’année en cours, viennent d’entamer une grève de la faim apprend-on du bureau de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (Laddh) à Laghouat. Soutenues par les citoyens et la Laddh, leurs familles veulent, en ce début du mois sacré de Ramadhan, attirer l’attention de l’opinion publique sur la situation de leurs parents en grève de faim dans la prison de Laghouat, selon la même source. Pour rappel, le tribunal de Laghouat avait condamné 29 manifestants à des peines de prison pour attroupements armés, violence envers les agents de la force publique, destruction et dégradation de biens d’autrui lors des heurts liés au logement, qui avaient éclaté, le 8 juin dernier au chef-lieu de la wilaya de Laghouat. Seulement 5 sur les 15 personnes traduites devant le tribunal avaient été acquittées. Le reste des prévenus (12 personnes) avait écopé d’une peine de six mois de prison ferme. Et 17 autres avaient été condamnées par défaut, à deux années de prison ferme. Le communiqué de la Laddh, signé le 28 juin 2014 par Yacine Zaïd, estime que “ce sont les composantes du régime dictatorial qui exercent en toute impunité, une répression sans précédent depuis les dernières élections” avant de signaler qu’il est “important  de constater que le pouvoir, non seulement n’arrive pas à assurer la sécurité du citoyen mais il constitue la source même de l’insécurité”.

Par : Arezki BOUHAMAM  LIBERTÉ
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire