Page d’accueil

mercredi 18 juin 2014

La justice sévit contre 29 manifestants à Laghouat

La Laddh a dennoncé une « véritable chasse aux sorcières, lancée par le chef de Sûreté de la wilaya contre des innocents ». 

Le tribunal de Laghouat a condamné, ce mercredi, 29 "activistes" à des peines de prisons. Sur les 15 personnes traduites devant le tribunal, seulement 5 ont été acquittées, le reste des prévenus (12) écopent d’une peine de 6 mois fermes, a indiqué le bureau de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (Laddh) à Laghouat. 17 autres personnes ont été condamnées par contumace à deux années de prison ferme. 

Les "activistes" ont été condamnés pour attroupement armé, violences envers les agents de la force publique et destruction et dégradation des biens d'autrui, dans le sillage des émeutes survenus à Laghouat le 8 juin dernier. Les émeutes ont éclaté suite à la publication de la liste des bénéficiaires des logements sociaux.

Le communiqué de la Laddh, signé par Yacine Zaid, a qualifié ces verdicts de « véritable chasse aux sorcières, lancée par le chef de Sûreté de la wilaya contre des innocents qu’ils soient vieux, mineurs, handicapé mental, ou encore représentant de la société civile ». « En revendiquant son droit au logement, le citoyen devient la proie d’un appareil  judiciaire totalement arbitraire », a estimé la même source.


Elwatan.com
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire