Page d’accueil

mardi 17 juin 2014

Deux familles syriennes bloquées à la frontière algéro-marocaine

Deux familles syriennes, originaires de la ville de Homs, sont bloquées au poste frontalier marocain de Zoudj Bghal depuis plus de 23 jours, après avoir séjourné plus de huit mois au Maroc. Ii s'agit des familles Laid Sobhi et de leurs quatre enfants, âgés entre un et sept ans, dont une fillette nommée Affina âgée de 18 mois, se trouvant dans un état critique.

Selon des habitants de cette région, les deux familles se trouvent dans un état de désespoir entre les postes frontaliers d'El-Akid Lotfi et celui marocain de Zoudj Bghal. La société civile et le mouvement associatif de la ville de Maghnia se sont mobilisés pour leur venir en aide mais n'ont pu leur acheminer les aides car les frontières sont fermées depuis 1994.

Contacté par téléphone, l'un des pères des deux familles, le nommé Laid Sobhi, affirme «que l'état de sa fillette, souffrant de malnutrition ne cesse de se détériorer» et d'ajouter «que leur situation est catastrophique et que les familles n'ont rien pour se nourrir, ni pour se couvrir». Selon son témoignage, «les deux familles ont séjourné au Maroc depuis plus de huit mois, mais au vu des conditions difficiles de leur accueil, elles ont préféré rejoindre illégalement l'Algérie où elles ont des proches».

Malheureusement, elles n'ont pas pu franchir la frontière et y sont restées bloquées au niveau de la tranchée creusée dernièrement et séparant les deux pays. L'un des parents de ces deux familles vivant en Algérie, M. Laid S. et qui est en contact permanent avec les deux familles, a livré les vraies raisons de cette situation.

«Les deux familles ont été expulsées vers la frontière algérienne par les autorités marocaines pour non-possession de visa d'entrée au Maroc», avait-il dit. Cette situation ressemble au cas des vingtaines de familles expulsées en 2013 par le Maroc et restées bloquées au niveau de la frontière. 


B. S. Le Temps d'Algérie
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire