Page d’accueil

dimanche 6 avril 2014

Cimenterie Lafarge de Mascara : 29e jour de grève de la faim

Alors que les 17 employés licenciés de la cimenterie Lafarge de Zahana, près Mascara, ont entamé leur 29e jour de grève de la faim, leurs familles ont fermé, ce samedi 5 avril, l’accès des véhicules à l’usine, a-t-on appris de sources locales. Les grévistes, qui ont entamé leur mouvement le 9 mars dernier, revendiquent l’application d’une décision de justice en leur faveur, qui fait obligation, à leur employeur, de les réintégrer dans leurs postes d’emploi et de leur verser les indemnités et allocations familiales.
Les grévistes ont reçu, il y a quelques jours, le soutien de la LADDH, du Snapap et même de représentants de la société civile d’Oran et de Mascara. Leurs proches sont outrés par le silence de Sidi Saïd, le patron de l’UGTA, qui, au lieu de se pencher sur leur cas, il est  « affairé à animer des meetings pour le candidat Abdelaziz Bouteflika » disent-ils.
L’état de santé des grévistes de la faim est en train de se détériorer au fil des jours. La semaine dernière, six parmi eux, souffrant d’hypoglycémie, ont été transférés à l’hôpital de Sig pour des soins.
La direction de l’entreprise avait déposé une plainte à leur encontre auprès du parquet de Mascara pour destruction de biens d’autrui, et entrave au libre accès de la cimenterie, rappelle-t-on. « Il y a quelques jours, le wali de Mascara, qui était en visite dans la région, a évité le site où se trouve la cimenterie. Les pouvoirs publics, qui ont tous les moyens légaux pour faire pression sur l’employeur, sont restés silencieux alors qu’il y a un risque sur la vie de ces grévistes », dénonce un de leurs proches .

Nassim Benouchene TSA
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire