Page d’accueil

mardi 21 janvier 2014

Le prix du pétrole pourrait fortement baisser d’ici à 2017

Le prix du Brent, un pétrole brut extrait de la Mer du Nord, affiche déjà un repli de près de 5 % depuis le 1er janvier. C’est l’un des plus mauvais démarrage depuis de nombreuses années, Les investisseurs anticipent une hausse de l’offre mondiale grâce aux gisements non conventionnels.
Le prix du baril de Brent, qui avait commencé à s’effriter en 2013, connaît un fort recul en ce début d’année. Ce brut, tiré d’un bassin situé en Mer du Nord (entre les îles britanniques Shetland et la côte norvégienne), a déjà perdu près de 5 % à ce stade, à 106,50 dollars. C’est l’un des plus mauvais démarrage depuis de nombreuses années, et ce alors même que l’économie mondiale semble promise à une accélération.
En principe, un regain de dynamisme conjoncturel devrait accroître la demande de pétrole, en tant que matière première et source d’énergie incontournable. Or c’est le contraire qui se produit actuellement. Et à en croire les projections d’AlphaValue, dévoilées dans Le Parisien ce lundi, la baisse pourrait se poursuivre en direction des 50 dollars le baril d’ici à 2017.
Alexandre Andlauer, l’analyste du secteur énergétique d’AlphaValue, souligne en effet l’impact de la révolution technologique que constitue l’exploitation du gaz et du pétrole de schiste en particulier aux États-Unis. Depuis 2008, date de l’essor de ces hydrocarbures non conventionnels, la production outre-Atlantique a augmenté au point de faire des USA le troisième producteur au monde. Dans le courant de 2013, la première économie mondiale a même atteint le point où elle a produit davantage de pétrole qu’elle n’en a importé. Et certains n’hésitent pas à envisager une multiplication du niveau de production actuel à moyenne echéance.
Notre recommandation pour le pétrole
Nous avions déjà opté pour une position baissière en novembre, avec un objectif de 107 dollars à la baisse qui est atteint depuis quelques jours. D’ici trois mois, on peut viser un repli supplémentaire vers 100 dollars au travers d’un CFD par exemple.
Cours à date du conseil: 106 $
Objectif de cours: 100 $
Profil d’investisseur: spéculateurs
Horizon d’investissement: court terme

Le Figaro  
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire