Page d’accueil

dimanche 19 janvier 2014

FORUM DE L’ALIMENTATION ET DE L’AGRICULTURE : l’Algérie s’égare parmi les pays producteurs

Qu'est ce qui a motivé la participation de l'Algérie au Forum mondial de l'alimentation et de l'agriculture (GFFA) ? ce dernier se tient à Berlin et regroupe en fait 80 pays, ceux qui comptent en matière agricole ; soit en raison de leur compétitivité, soit en raison de leur volume d’exportation.

Cette fois, le forum a été placé sous le thème " renforcer l’agriculture, maitriser les crises, assurer l'alimentation " Il s'articule autour des investissements agricoles,  l'optimisation des modes d'exploitations des potentiels agricoles et la lutte contre la faim.
Le ministère de l'agriculture y a envoyé une délégation ;  pour défendre quoi ? On n’en sait rien ! Sommes-nous efficients pour décider et soutenir une alternative ? Quel impact peut avoir l'Algérie sur l'instabilité des marchés internationaux de produits agricoles ? Sur l'offre globale de produits alimentaires ? Sur la volatilité des prix ?
Autant de questions sur lesquelles notre pays n'a ni les capacités de production ni le savoir faire requis pour maîtriser son environnement ou orienter les évènements.
Dans ce cas, pourquoi aller à Berlin au moment où les responsables du secteur des finances supplient pour limiter le train de vie de l’Etat ? Il est dit aussi dans le communiqué du ministère de l'Agriculture que Mr Nouri, notre ministre a pris part au 6éme sommet des ministres de l’Agriculture, dont les travaux porteront beaucoup plus sur le programme de développement qui succèdera aux objectifs du millénaire, pour le développement en 2015.
Non, à ce que l'on  sache, l'objectif immédiat est bien de résoudre la crise du lait. Et là-dessus, il y a urgence.

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire