Page d’accueil

vendredi 27 décembre 2013

Il demande une audience au premier ministre et il se retrouve en justice

DNKabylie.com : Le procès du militant Azouaou Hamou L’Hadj, porte parole de l’association des victimes d’octobre 88 (AVO 88), a eu lieu aujourd’hui, jeudi 26 décembre, au tribunal correctionnel de Sidi M’Hamed à Alger. Azouaou Hamou L’Hadj est poursuivi en justice pour « trouble à l’ordre public » et cela suite à sa demande d’une audience au premier ministre Abdelmalek Sellal !
Le procureur a requiert l’application de la loi, puisque l’article 442 bis 2 du code pénal ne s’applique pas sur le chef d’accusation. Le verdict sera prononcé le 2 janvier prochain.
« Je pense que ce dossier est un dossier qui n’a aucun sens en matière juridique, et je considère que c’est une très grave atteinte aux libertés individuelles du citoyen algérien car le seul tort que notre ami a fait c’est d’être parti au premier ministère pour déposer une demande d’audience et ça démontre d’une manière très claire que les discours officielles qui parlent de l’approche de l’administration de la population est complètement contraire et la preuve est là la personne s’est retrouvé devant le tribunal », nous a déclaré Me Amine Sidhom, membre du collectifs d’avocats de Azouaou.
Une dizaine de militants a assisté au procès en guise de solidarité avec Azouaou Hamou L’Hadj, Me Mustapha Bouchachi, ex-président de la LADDH et député FFS, la militante du MAK, Me Fatiha Rahmouni (membre du collectif d’avocats), Me Ali Brahimi, porte parole du Mouvement Citoyen pour les Libertés et le Développement, Hacen Ferhati, membre de SOS Disparus et le blogueur Aothmane Aouameur. Ce dernier nous a exprimé ça déception de la faiblesse de la mobilisation  « Nous avons assisté aujourd’hui au procès du militant Azouaou Hamou L’Hadj afin de le soutenir, comme vous avez vu, il n’y a presque personne ! Et apparemment le militantisme n’intéresse personne à Alger. »
Pourquoi les citoyens se sont démobilisés ? Le pouvoir a-t-il réussi à les dissuader avec ces intimidations ? Pour Azouaou Hamou L’Hadj, il a confirmé devant le tribunal qu’il va repartir demander audience au premier ministre puisque c’est son droit…

Madjid Serrah
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire