Page d’accueil

lundi 18 novembre 2013

Quand l'Algérie casse ses cadres



Entre Chakib Khelil et Adila Kaoues, ce sont deux cadres Algériens, l’un est un voleur qu’il faut absolument protégé, et l’autre et un dénonciateur de corruption persécuté et qu’il faut absolument le détruire.

leBloggers

2 commentaires: