Page d’accueil

dimanche 13 octobre 2013

« URGENT » COMMUNIQUE CONJOINT LADDH LAGHOUAT ORAN


COMMUNIQUE CONJOINT             Laghouat le 13/10/2013
 
Le représentant du bureau de Laghouat de la LADDH Mr Yacine ZAID et celui du bureau d’Oran Mr Kaddour CHOUICHA se sont déplacés à Ouargla le 09-10-2013 pour rencontrer Monsieur  BENTACHA  Mohammed, chômeur de son état  et membre du Comité National de Défense des Droits des Chômeurs qui a porté à leur connaissance de graves évènements qui se sont déroulés dans les locaux d’un  commissariat de la ville.
En effet Monsieur    BENTACHA   Mohamed à qui on veut coller une affaire de recel a été emmené le Lundi 30-09-2013  au sein du dit commissariat et a été tabassé (gifles, coups de poings, coup de genou) par des agents qui sont censés protéger le citoyen.
Suite à cela la victime fût emmenée au sein d’un bureau et s’est vu présenter par le commissaire un deal  ignoble à savoir accepter de prendre avec lui une arme (un PA) lors d’une rencontre du Comité National de Défense des Droits de Chômeurs. La police interviendra alors et la victime n’aura qu’a désigner Mr Tahar BELABBES coordinateur du CNDDC quand on lui demandera de qui vient cette arme. En contrepartie Mr  BENTACHA    Mohamed pourra bénéficier d’un logement et d’un travail ou d’une somme d’argent qui pourra lui permettre d’échapper à la situation sociale dans laquelle il se trouve et qui l’a poussé à rejoindre le Comité National de Défense des Droits des Chômeurs. La victime ne se résoudra à raconter ce qui lui est arrivé à ses amis du CNDDC que quelques jours plus tard tellement elle avait peur.
Ainsi il est clair que des représentants des services de police tentent de créer les conditions d’une criminalisation du Coordonnateur de la CNDDC et automatiquement de tout le mouvement pour pouvoir faire accepter sinon appeler à la répression et espérer ainsi contrecarrer l’élargissement de ce mouvement pacifique.
La délégation de la LADDH présente à Ouargla dénonce ce comportement scandaleux et demande que la justice punisse le coupable de tels agissements. Elle fait porter la responsabilité de toute atteinte à l’intégrité physique et morale de Messieurs BENTACHA Mohamed et BELABBES Tahar à ceux qui ont contribué de près ou de loin à cette diabolique machination.
                                                        
   P/Le Bureau de Laghouat                                                                               P/ Le Bureau d’Oran
       Yassine ZAID                                                                                               Kaddour   CHOUICHA


leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire