Page d’accueil

dimanche 5 mai 2013

« URGENT » Même l'UGTA exclu ses cadres pour attroupement



Un cadre syndical UGTA entame une grève de la faim a Hassi R’mel

Un cadre syndical UGTA entame une grève de la faim depuis ce matin devant le siège de la direction des productions de la SONATRACH, après être lâché par son syndicat UGTA, pour avoir osé réclamer et défendre les i intérêts des travailleuses et travailleurs de la SONATRACH, son syndicat d’affiliation UGTA l’exclu de ses rangs, et donne le feu vert a l’employeur (SONATRACH) de le sanctionner.

NB : c’est le même activiste qui était depuis deux ans a la tête du mouvement de protestation dans la région de Hassi Rmel.




 Sonatrach: Sit-in quotidien des travailleurs à Hassi R'mel 

Arhab Ali
Sonatrach DP /HRM

Depuis quelques années la Sonatrach en générale et Hassi r’mel en particulier est devenue le siège d’événements étranges qui ne nous apparaissent pas immédiatement tellement ils nous sont familiers. à savoir le mépris pour les  droits des employés de la plus grande entreprise d’ Afrique  qui se distingue comme l une des plus autoritaires d’ Algerie (violation de la convention collective de l entreprise et le règlement intérieur) avec la complicité du partenaires sociale(UGTA)et à tous les niveaux de responsabilité  qui fonctionne toujours selon le model stalinien

Cette situation d’ordre structurelle a été encouragée par le style de management qui lui a été imposé par le "Top Management". Nouveau système de rémunération, système de promotion et de régularisation des agents en poste, recrutement externe, recours à la sous-traitance à outrance, gestion quotidienne aussi des installations et des hommes, travail en dehors des textes réglementaires et conventionnels, et, surtout le choix des cadres chargés de la mise en application de tout cela.

Voici une réalité qui se quantifie de désolation et d’amertume.

A force de vouloir dénoncer toute cette magouille, même dans le cadre de l’organisation syndicale UGTA, la direction n’a ménagée aucun effort pour tenter de me bâillonner par des mesures disciplinaires qui frisent le ridicule. Menaces, actions disciplinaires injustifiées, harcèlement quotidien et comble de tout cela. instruction donnée à l’union locale UGTA afin de m’exclure définitivement de l’organisation.

Le bilan exhaustif de la direction régionale ne pourra que refléter l’état catastrophique dans lequel se retrouve la région de hassi-r’mel : Départ à la retraite anticipée des meilleures compétences de l‘entreprise pour des motifs inavoués, nomination à des postes sensibles d’ agents dont les compétences sont loin de faire l’unanimité, violation des textes réglementaires et conventionnels en passant par la gestion hasardeuse même dans les contrats régissant le parc roulant (véhicules de l’entreprise)…

C’est pour cela précisément que je me vois confronter quotidiennement à toute sorte de brimade et d’intimidation, tantôt c’est la sanction injustifiée tantôt c’est la menace d’une mutation. Cette état de fait qui encore une fois se retrouve en contradiction flagrante avec la lettre et l’esprit de la convention collective de l’entreprise  et cela démontre bien le harcèlement moral et les préjudice que cela pourra engendrer aussi bien sur le plan mental que physique, et dans tous les cas de figure la responsabilité de l’entreprise demeure entièrement engagée.

Afin de mettre fin à toutes formes de menace,d’intimidation ,et  le harcèlement moral dont je suis victime ,Moi en tant que délègues représentatif ,je m engage  à continuer le combat pour la dignités des travailleurs  et résister a toutes les contraintes quelles que soit leurs nature et leurs démontrer ma  détermination  à aller jusqu au bout  pour honorer mon engagement pour arracher tous les  droits conventionnés ,même au péril de ma vie
A cet effet, je décrète une grève de la faim illimitée devant le complexe administratif 


Ali Arhab


leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire