Page d’accueil

mardi 18 décembre 2012

Rassemblement justice pour Abdelhaï Beliardouh

10 ans après la mort du journaliste Abdelhaï Beliardouh, victime de séquestration, de violences, de torture ,d’humiliations , la cour criminelle de Tébessa a acquitté, par magie noire sortie des entrailles de la corruption et de l’avilissement devant le pouvoir de l’argent, les quatre accusés, dont le principal, Saâd Garboussi , à la grande stupéfaction des membres de sa famille et de la partie civile.
Acquittement!!!! Le deuxième assassinat de Abdelhai Beliardouh, dit Azza!
Le verdict est venu réaffirmer

la volonté du pouvoir de faire taire toutes les voix discordantes et attester de sa mainmise sur l’ensemble des institutions de la République en particulier l’institution judiciaire.
Il était insensé de croire que la justice échapperait à une logique qui met toutes les administrations et les assemblées dites représentatives au service d’un pouvoir despotique qui ne s’encombrera ni de scrupules ni de doutes pour écraser impitoyablement tous ceux qui croient qu’il est impossible de mener la lutte contre la corruption sans lutter contre les corrompus.
Cette logique porte un coup terrible à l’autorité politique et morale de l’Etat, au moral des citoyens.
Au-delà de la protestation et de l’indignation qu’il leur faut légitiment manifester, toutes les femmes et tous les hommes d’honneur que compte notre pays doivent maintenant prendre l’exacte mesure de ces nouveaux et dangereux développements et de leur signification pour l’avenir.
L'heure est à la mobilisation consciente et collective. L'heure est à la convergence des efforts, des luttes, à l'unité d'action et au rassemblement des énergies, pour que le poids du mouvement populaire patriotique et son influence au sein de la société civile, dans les organisations politiques, syndicales et sociales

Les correspondants locaux de la presse démocratique, véritable relai pour le mouvement social, qui apportent avec persévérance et courage une information et un éclairage sur les luttes dans la société se voient ainsi soumis à une logique inacceptable, leurs vies leurs intégrités morale et physiques sont plus que jamais menacés.
les citoyennes et citoyens, les démocrates et patriotes où qu’ils se trouvent doivent encourager la mise en place d’une législation qui protège et développe la presse démocratique et soutenir plus fortement encore dans leurs luttes les journalistes algériens dont l’esprit de responsabilité doit continuer à s’élever pour réaliser de nouvelles conquêtes, Il faut se mobiliser vigoureusement pour défendre ce bien précieux qu’est la liberté de la presse, maillon indispensable pour l’exercice de la démocratie, pour continuer à mobiliser les consciences et renforcer la lutte pour un état démocratique moderne dans la forme et dans le fond
Citoyennes, citoyens venez tous au rassemblement qui sera organiser le samedi 22 décembre a 10h a la maison de la presse Tahar Djaout pour honoré la mémoire du martyr Abdelhaï Beliardouh
victime de l’injustice la plus abjecte, exigeons que la vérité soit dite et que justice soit faite
Gloire a nos martyrs de la dictature

La page Facebook
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire