Page d’accueil

mardi 16 octobre 2012

Les syndicalistes violemment interpellés devant un tribunal de Sétif ont été relâchés Lire l'article original : Les syndicalistes violemment interpellés devant un tribunal de Sétif ont été relâchés | DNA - Dernières nouvelles d'Algérie

Des syndicalistes et des militants de droits de l’homme ont été violemment interpellés par les forces de l'ordre dans la matinée du mardi 16 octobre à Sétif, 300 km à l’est d’Alger, alors qu’ils manifestaient devant le tribunal en solidarité à un syndicaliste jugé aujourd’hui. Yacine Zaid, présent au rassemblement, affirme à DNA qu’il a été tabassé dans le fourgon. Ils ont été relâchés en fin de matinée.


Deux autres militants, Aibek Sahli et Abdelkader Kherba sont blessés au cours de ces interpellations alors que Mme Hireche, membre du SNAPAP (Syndicat national autonome du personnel de l’administration publique), souffrirait d’une fracture au pied.
Selon nos informations, treize personnes ont fait l’objet d’interpellations par les services de sécurité au terme de ce rassemblement qui s’est tenu devant le tribunal de Sétif où se tient le procès de Saad Bourekba, membre de la fédération nationale des travailleurs du secteur de la justice affiliée au Snapap.
Les personnes interpellées ont été relâchées vers 11h30 alors que Mme Hireche se trouve actuellement à l'hôpital pour y être soignée, a appris DNA auprès de Aibek Sahli.
Peu de temps après leur remise en liberté, les militants se sont rendus au tribunal où doit se dérouler le procès de M. Bourekba.
Saad Bourekba, père de deux enfants, est poursuivi pour sabotage du réseau informatique du tribunal où il est employé.
Assigné à résidence depuis 4 mois, il est régulièrement convoqué au commissariat pour faire acte de présence.
Yacine Zaid, militant et syndicaliste, a été condamné le 8 octobre dernier par le tribunal de Ouargla à 6 mois de prison avec sursis pour agression sur un agent des forces de l’ordre.
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire