Page d’accueil

dimanche 23 septembre 2012

Tunisie : Un sit-in à l'initiative de citoyens algériens avorté à Tunis !

Selon un communiqué qui nous est parvenu de l’association Solidarité Algérie des citoyens algériens  ont tenté de se rassembler samedi 22 septembre 2012 à 16h devant le Consulat d’Algérie à Tunis pour protester contre le harcèlement des militants des droits de l’homme et syndicalistes en Algérie
et exprimer leur solidarité à quelques jours du procès des quatre militants Abdou Bendjoudi, Yacine Zaid, Othmane Aouameur et Lakhdar Bouzina.

Voici les grandes lignes de ce communiqué :

Leur action était coordonnée avec des algériens de Paris pour que les citoyens algériens se solidarisent pacifiquement depuis leur lieu de résidence : rassemblement à Tunis samedi 22, à Paris lundi 24 et à Alger mardi 25.

Elle s’inscrivait aussi dans un contexte des plus inquiétants marqué par la recrudescence du nombre de procès intentés aux acteurs de la société civile algérienne, notamment depuis le début de l’année 2012, et qui se trouvent dans une situation très précaire.
L’affaire Abdelkader Kherba dont l’état de santé se dégradait rapidement à cause de la grève de la faim qu’il avait entamée en détention avait ému de nombreux algériens.

En dépit de la faible couverture médiatique internationale, leurs cas suscitent désormais une mobilisation accrue d’algériens –y compris résidant à l’étranger- de plus en plus conscients du fait que défendre la liberté des ces militants, c’est défendre la liberté pour chaque citoyen algérien.
….Ces citoyens algériens à Tunis étaient convaincus qu’ayant respecté la procédure (demande au bureau d’ordre du ministère de l’intérieur tunisien une semaine à l’avance, aucune réception de refus), ils allaient pouvoir trouver un espace d’expression libre en Tunisie.
Le déroulement de la journée fut tout autre. Une quinzaine de personnes est arrivée vers 15h55 devant le Consulat rue du Niger alors qu’une quinzaine de policiers en civil les attendaient. Un fourgon de police, 5 officiels tunisiens et deux personnes en moto avaient été mobilisés à l’occasion de ce petit rassemblement. Ces derniers ont forcé les participants à quitter les lieux aussitôt arrivés, leur fournissant au moins cinq explications différentes pour ce refus le jour-même. Les participants arrivés à 16h n’ont pas pu attendre l’arrivée des autres et ont été immédiatement escortés jusqu’au bout de la rue du Niger par les forces de sécurité. Ils ont alors décidé d’aller s’asseoir dans un jardin situé à quelques minutes pour prendre quelques photos de leur rassemblement en solidarité avec les militants algériens. Quelques dizaines de minutes plus tard, des officiels des renseignements tunisiens se sont alors rendus au jardin pour rencontrer les participants et leur donner à nouveau des explications peu valables.

Rappelons aussi que le consulat d’Algérie et l’ambassade d’Algérie à Tunis avaient au préalable tenté de contacter des algériens de Tunis pour savoir qui étaient les organisateurs, et les dissuader d’organiser ce sit-in.


Source : Communiqué Solidarité Algérie 

ESPACE MANAGER
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire