Page d’accueil

jeudi 16 août 2012

COMMUNIQUE DE LA LADDH

COMMUNIQUE DE LA LADDH



Le journaliste Zouheir Ait Mouhoub,reporter au journal El Watan-Week-end subit un harcèlement de la part d'élémentsdes services de sécurité en civil mais non encore identifiés.
Ces éléments agissent apparemment en violation du code de procédure pénale et des lois de la république en l'absenced'une quelconque plainte ou de poursuites à l'encontre du journaliste.
Ces pratiques illégales qu'on croyait révolues et d'un certain âge ne peuvent être admises et restées dans l'impunité.
Ces harcèlements sont forcément liés aux articles, investigations et informations traités par le journaliste dans l'exercicede son métier.
La ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme rappelle que la constitution et les conventions internationalesrelatives aux droits de l'Homme ratifiées par l'Algérie garantissent la liberté d'expression, la liberté de la presse  la liberté d'opinioncomme elles consacrent la responsabilité de l'Etat à assurer la sécurité et l'intégrité de ses citoyens.

La LADDH condamne ces pratiques illégales et exige qu'une information judiciaire soit ouverte sur les allégations rapportées parle journaliste comme elle exige que sa protection et son intégrité soit assurées.

La LADDH se solidarise avec le journaliste Zoheir Ait Mouhoub et se déclare mobilisée pour mener toute action légale en sa faveuret pour la liberté d'expression.




Le président de la LADDH.

Maitre Nour-EddineBenissad

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire