Page d’accueil

lundi 18 juin 2012

A notre camarade Yacine Zaid

Dans la logique du système, les défenseurs des droits de l'homme de ton acabit et autres empêcheurs de tourner en rond tels ques les syndicalistes libres, doivent
rentrer dans les rangs en aplication d'une politique de" normalisation " élevée au rang de système de gestion de toute une Nation. La Nation algérienne..
La besogne peu glorieuse de juger la mise en oeuvre de cette politique est confiée
à des juges à gage qui, à l'image de beaucoup d'apparatchik du système gracement payés,  auront à apliquer avec un faux semblant de bonne conscience
un texte de Loi concocteé par des machiavels de service et voté par des députés
beni oui-oui....
L'artticle 100 du Code Pénal, qu'on t'oposera,  s'inscrit directement dans l'arsenal juridique liberticide de l'an 2006 prolifique en textes similaires destinés à anesthsier la Société algérienne pour lui faire passer l'envie de gouter
à la Démocratie, cette denrée que le peuple  n'est pas sensé savoir apprécier.
 Un jour  des représentants de ce  peuple ,démocratiquement élus,abrogeront ce
texte...et il n'y aura plus de Yacine Zaid à juger...
Pour l'instant, tiens bon  Yacine, persiste et signe, reste fidèle à tes idéaux..
Amitiés .
Me Fasla, Bureau  de Sidi Bel Abbes
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire