Page d’accueil

dimanche 17 juin 2012

COMMUNIQUE DE LA LIGUE ALGERIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS DE L'HOMME

les militants et défenseurs des droits de l'Homme,Yaine Zaid,Athmane Aouameur,Abdou Bendjoudi et Lakhdar Bouzini sont poursuivis par le parquet près le tribunal de Bab El Oued
pour incitation à attroupement en application de l'article 100 du code pénal et comparaîtront devant ledit tribunal,section correctionnelle,le 19 juin 2012.
Ces défenseurs des droits de l'Homme sont poursuivis pour avoir dénoncé pacifiquement les poursuites judiciaires à l'encontre d'un autre défenseur des droits de l'Homme,Kherba
Abdelkader,lui-même poursuivi et condamné par le tribunal de Sidi M'hamed pour avoir témoigner de son soutien au mouvement de protestation des greffiers lors d'un sit-in pacifique
organisé devant le tribunal de Sidi-M'hamed.
Toutes ces poursuites judiciaires en réalité ne visent qu'à réprimer le fait d'exprimer une opinion et constituent des atteintes à l'exercice des libertés d'expression,d'opinion et de rassemblement
pourtant garanties par la constitution let les conventions internationales relatives aux droits de l'Homme,notamment le pacte international relatif aux droits politiques et civils,ratifiées par
l'Algérie.
Faut il rappeler que la déclaration de l'assemblée générale de l'ONU en date de 1979 dont L'Algérie en est est membre engage les états membres à protéger les défenseurs des droits des
droits de l'Homme dans l'exercice de leurs activités en faveur des droits de l'Homme et ouvrent le droit aux défenseurs et aux associations des droits de l'Homme de saisir le rapporteur
spécial de l'ONU sur les défenseurs des droits en cas d'atteintes et d'harcellements à leurs activités.
Les auteurs de ces pratiques s'activent à contredire les engagements du premier magistrat du pays quant aux réformes politiques et à l'exercice des libertés collectives et individuelles
et se substituent en justiciers en lieu et place des textes fondamentaux et de la loi.
La LADDH sera présente au procès par le biais de son collectif d'avocats pour défendre ces défenseurs des droits de l'Homme et délèguera son représentant pour observer les conditions
du déroulement du procès .

POUR LE COMITE DIRECTEUR DE LA LADDH,
LE PRESIDENT,
Maitre Nour-Eddine Benissad
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire