Page d’accueil

mercredi 6 juin 2012

Algérie. Des leaders syndicaux en grève de la faim depuis le 6 mai

En partenariat avec l'Internationale des Services Publics, la fédération mondiale regroupant 650 syndicats dans 150 pays, représentant 20 millions de travailleurs dans les services publics.
Pour protester contre la répétition des violations des droits syndicaux et humains, neuf syndicalistes (cinq femmes et quatre hommes) ont entamé une grève de la faim illimitée, le 6 mai, à Alger (Algérie). Malgré l’urgence des demandes de réunions et la diffusion de rapports quotidiens sur la détérioration rapide de leur santé, le gouvernement continue de refuser toute discussion concernant les revendications de ces employés judiciaires.

Les grévistes de la faim ont entamé leur action à la suite de la répression brutale d’une protestation nationale des employés judiciaires, le 24 avril. Selon un communiqué du syndicat des travailleurs de l'administration, les forces de sécurité ont violemment réprimé cette manifestation pacifique en arrêtant plus de 150 femmes dont beaucoup ont été blessées. Des reportages témoignent de la grave brutalité policière exercée contre ces femmes en détention : cas de fractures multiples, évanouissements, et une fausse couche pour l’une d’entre elles.

Les travailleurs du secteur judiciaire, à prédominance féminine, ont organisé plusieurs actions de protestation au cours des derniers mois contre la violation répétée de leur droit à se syndiquer. Par conséquent, de nombreux travailleurs n’ont pas perçu leur salaire, ont été suspendus, mutés ou licenciés. Il y a eu également de nombreux cas de harcèlement verbal et physique.
 

Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page. 

PÉTITION 
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire