Page d’accueil

mardi 13 mars 2012

Les chômeurs se mobilisent à Laghouat pour dénoncer le harcèlement policier

Les chômeurs Algériens poursuivent leur combat. La répression policière ne leur fait pas peur et leur détermination pour arracher leurs droits demeure intacte. A ce titre, le comité national pour la défense des droits des chômeurs organise une manifestation publique pour s'insurger contre le harcèlement policier dont font l'objet certains de ses membres.

Dans ce sens, un rassemblement se tiendra demain mercredi devant le tribunal de Laghouat "pour protester contre le harcèlement judiciaire contre les militants du comté de défense des droits des chômeurs (CNDDC) Hadj Taher Bellabes et Bouameur Mohamed condamnés récemment par contumace à un an de prison ferme par le même tribunal en Janvier derniers", indique un appel lancé par le CNDDC.

Pour rappel, ces derniers mois les services de sécurités n'ont pas cessé de procéder à des arrestations dans les rangs des militants du CNDDC. Les chômeurs mènent depuis l'année une lutte persévérante à travers plusieurs régions du pays. Ils multiplient les sit-in et manifestations pour réclamer «un travail décent pour tous, une allocation chômage à hauteur de 50 % du SNMG pour tout demandeur d'emploi, la permanisation de tous les travailleurs : contractuels, emplois‑jeunes, filet social… ».

Mais au lieu de répondre à ces revendications, les autorités ont préféré mettre en prison des chômeurs et harceler d'autres dans le but de casser cette dynamique contestataire que les chômeurs ont réussi à mettre en place en Algérie.

La Rédaction de NessNews
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire