Page d’accueil

samedi 18 février 2012

Un journal citoyen est né : JOURNALISTE CITOYEN ALGERIE (WWW .JCALGERIE.COM)


Arabe: email:
rédaction@jcalgerie.com
مولود جديد       جريدة إلكترونية الموطن الصحافي   jcalgerie.com           (WWW.JCALGERIE.COM)
نقابيين، عاطلين عن العمل، ناشطوا حقوق الإنسان، طلاب، فلاحين، أكاديميين، صحافيين؛ رجال ونساء
من آفاق اجتماعية

مختلفة، قرروا  إطلاق موقع اعلامي علي شبكة  الانترنت لتوفير المعلومات والتبادلات حول الوضع السائد  في الجزائر.

سنسعى دوما إلي الإعلام بالنضالات الاجتماعية والسياسية التي تهز المجتمع الجزائري بكل أبعادها.
Français email:
redac@jcalgerie.net
Un journal citoyen est né : JOURNALISTE CITOYEN ALGERIE (WWW .JCALGERIE.COM)
Syndicalistes, chômeurs, militants des droits de l’Homme, étudiants, paysans, universitaires, journalistes ; hommes et femmes issus de différents horizons sociaux, décidés à lancer un organe d’information sur le Web en vue de fournir des informations et des échanges sur la situation qui prévaut en Algérie.

Notre soucis et de relier les luttes sociales et politiques qui agitent la société algérienne dans toutes ses dimensions.
leBloggers

1 commentaire:

  1. Les BENYOUNES dans la course à l’opprobre et la mascarade de mai prochain.
    Toute honte bue, Amara Benyounès vient de déclarer «que ce n’est pas une de soutenir Boutef». Plus honteux et complice que Benyounès, il meurt ! Quelle honte ! Quel opprobre !
    Les BENYOUNES sont des Agents du DRS: Père, frères et fils. Soleil voyages, c’est à eux. Et bien d’autres privilèges illicites et illégaux. Trafics en tous genres, passe-droits, infractions et délits, fraudes généralisées, népotismes, interventionnisme sont leurs us et coutumes.
    Flash back : Benyounès Mohand-Akli, alias Daniel avait été retourné en Juin 1964«de force», sous la contrainte, par les hommes de Kasdi Merbah et Abdellah Benhamza, le Chef de la SM et son Adjoint. C’était au lendemain du plasticage-provocation du Port d’Annaba par la Sécurité militaire. Le coup a été imputé et collé injustement à Mohand-Akli. Il fut alors arbitrairement arrêté. Au terme du marchandage, et devant la menace de lui ôter la vie, celui-ci finit par céder. Et depuis il faisait partie de la longue liste des «correspondants», rabatteurs, informateurs, agents d’infiltration et de noyautage «retournés» de la meme manière… et Benyounès fera recruter même son frère Amara et son fils Idir. Faut-il rappeler qu’à son passage à l’Université d’Alger, Amara Benyounès n’hésitait pas à menacer les étudiants contestaires, berbéristes, trotskystes et pagsistes. Et quant il avait intégré le RCD, il n’avait fait que rejoindre une Officine instiguée par les Généraux Belkheir et Ayyat (Patron de la SM à l’époque)…
    A présent, les Benyounès sont dans une « lutte à mort» contre les Sadi et Nordine Ait Hamouda: les Benyounès roulent pour le Clan Boutef-Zerhoun-O.Kabila (ex-MALG/SM), les Sadi et Ait Hamouda roulent pour le Clan Mediène-Tartag-Djebbar (DRS/néo-MALG), les deux Clans puissants et forts du fait de leurs arrimages/amarrages/liens avec la Police politique….qui est le Sommet de la Pyramide du Pouvoir militaro-mafieux, et l’Enclave autoritaire principale qui commande tout, et bloque tout……

    RépondreSupprimer