Page d’accueil

mardi 3 janvier 2012

Le génocide algérien reconnu par la province turque d’Edirne

L’Assemblée générale d’Edirne, anciennement Andrinople, province turque limitrophe de la Bulgarie et de la Grèce, a reconnu le génocide commis par la France sur le peuple algérien et a décidé de le condamner.

L’Assemblée générale provinciale d’Edirne, s’est réunie ce jour sous la présidence de Monsieur Nusret Uybaş afin de délibérer sur les textes à l’ordre du jour de la session de janvier.

Les 18 élus du CHP et 10 de l’AKP siégeant à l’Assemblée provinciale andrinopolitaine ont cosigné et présenté une motion précisant que la France avait perpétré un génocide sur le peuple d’Algérie et demandant sa condamnation. Le texte soumis à l’Assemblée générale de la province d’Edirne qualifie de crime contre l’humanité, l’extermination par un génocide commis par la France coloniale de 1,5 millions d’Algériens dont le seul but était de vivre sur leurs terres avec leur identité et leur culture, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale qui a vu des millions d’individus assassinés de façon systématique en raison de leur appartenance ethnique.

Il est affirmé que l’Assemblée provinciale d’Edirne reconnaît publiquement le génocide perpétré par la France en Algérie.

Le texte proposé a été soumis au vote par le président Nusret Uybaş. Suite à la lecture de la proposition, les 28 élus de l’Assemblée se mettant debout, l’ont unanimement adoptée par un vote à main levée.

Des applaudissements ont suivi.
Le président de l’Assemblée provinciale d’Edirne, Nusret Uybaş, a déclaré que l’Assemblée avait unanimement reconnu le génocide commis par la France en Algérie.

2 janvier 2012

Source : DHA

Traduction exclusive pour Turquie-News par Ali Bal.

Turquie-News


leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire