Page d’accueil

vendredi 13 janvier 2012

Communiqué du MJIC: Laghouat, la dérive de trop du régime!


Alger le 12/01/2012

La ville de Laghouat vit depuis une semaine au rythme tendu de la contestation sociale. En effet, la mobilisation des citoyens a débuté à l’annonce des bénéficiaires de logements sociaux distribués par la wilaya. Une distribution que les habitants ont jugée injuste. Suite à cela, les citoyens de Laghouat se mobilisent quotidiennement à travers des rassemblements pacifiques et des grèves générales pour exprimer leur mécontentement et réclamer leurs droits. Une semaine que la jeunesse de cette ville revendique ses droits de manière pacifique et organisée malgré les intimidations et les tentatives des autorités locales de dévier la contestation sociale de son cadre pacifique, en vain. Cependant, au sixième jour de la mobilisation pacifique, les forces anti émeutes ont fait une incursion violente usant d’une répression féroce à l’encontre des manifestants, et des arrestations arbitraires de nombreux jeunes ont eu lieu.

A cet effet, le MJIC relève que la situation actuelle à Laghouat est révélatrice d’une récurrence. Le pouvoir fait un usage systématique de la répression policière et la propagande mensongère pour tuer dans l’œuf tout élan contestataire citoyen, pacifique et organisé. Le pouvoir veut ainsi circonscrire les foyers de contestation à l’échelle locale et les dévier de leur pacifisme pour les assimiler à des émeutes afin d’empêcher toute évolution vers un mouvement contestataire citoyen national qui dénoncera de manière franche la déchéance de l’état à tous les niveaux et sur tout le territoire national.

Les événements de Laghouat nous rappellent l’état de détérioration avancée des conditions socioéconomiques dans lesquelles vivent les citoyens algériens malgré les milliards de dollars entassés dans les caisses de l’état. La répression dont fait usage le régime pour contrer la contestation populaire révèle au grand jour la nature dictatoriale, autoritaire, répressive et violente de ce dernier. Un régime d’un autre âge, dangereux pour le présent et l’avenir du pays , qui fait de la répression aveugle du citoyen pacifique un moyen pour masquer sa médiocrité dans la gestion de tous les secteurs , politique, économique, social et culturel.

De ce fait, le MJIC s’indigne et dénonce avec vigueur et fermeté la répression aveugle qui s’abat sur la population de Laghouat et estime que celle ci est une énième dérive du régime pour réduire au silence et la peur des citoyens pacifiques en possession de leurs pleins droits.

Le MJIC rappelle que les citoyens de Laghouat sont dans la légalité la plus absolue de revendiquer leurs droits légitimes de manières pacifique dans l’espace public et leurs apporte ainsi son soutien plein et entier et tachera de le concrétiser sur le terrain.

Le MJIC réitère son engagement à lutter pour que le citoyen algérien vive dans son pays dans des conditions dignes et puisse y exprimer librement, pacifiquement et publiquement son mécontentement et ses aspirations en une vie meilleurs.

Le Mouvement de la Jeunesse Indépendante pour le Changement. ( M J I C )
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire