Page d’accueil

mercredi 26 octobre 2011

Sidi Said pris à partie devant le siège de l'UGTA par les retraités


Plusieurs centaines de retraités ont manifesté, ce mardi 25 octobre, au siège de la centrale syndicale, UGTA. Ils se sont pris violemment au secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi Saïd, qui les a, à leurs yeux, trahi.

« Menteur ! », « nous n’avons pas besoin de toi », « dégage ! »…lançaient les retraités désabusés à l’adresse du patron de l’UGTA, venu écouter leurs doléances. Il n’a pas eu le temps de prononcer un mot. Dès son arrivée, il a été pris à partie par des centaines de manifestants qui ne voulaient aucune autre promesse.

Cernés par les protestataires, Abdelmadjid Sidi Saïd a trouvé d’énormes difficultés pour accéder au siège de la maison du peuple. Il a failli même être lynché. «Tout le monde a eu des augmentations, sauf les retraités. Nous n’avons plus besoin de promesse», déclarent les manifestants, qui dénoncent le report du traitement de leur dossier lors de la dernière réunion tripartite.

Après d’énormes difficultés, le SG de l’UGTA a pu atteindre la salle de réunion de l’UGTA. En colère après avoir passé un sale quart d’heur, Sidi Saïd déclare à l’adresse des mécontents qui continue de le huer. «Criez ! Criez ! Vous croyez que ça va changer quelques choses ? Je ne travaille pas chez vous. Je suis juste venu pour vous aider », dit-il, avant de brandir une feuille. «Voilà, je viens de demander une augmentation de 40% que vous toucherez en Novembre. C’est un engagement de l’UGTA », promet-il.

Sidi Saïd refuse d’évoquer les autres revendications des retraités, en particulier le versement des augmentations avec un effet rétroactif à partir de janvier 2008.

Madjid Makedhi Elwatan
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire