Page d’accueil

lundi 24 octobre 2011

Qui est derrière le kidnapping de Noureddine Belmouhoub ? Le porte-parole du Comité de défense des ex-internés des camps de sûreté (CDICS) a été enlev


Le militant des droits de l’homme, Salah Eddine Sidhoum, affirme que «Noureddine Belmouhoub a été kidnappé par 3 civils. Il a été embarqué à bord d’un véhicule de type Caddy Volkswagen, de couleur blanche, sous le regard médusé d’un de ses compagnons». M. Belmouhoub, poursuit notre interlocuteur, «a été contraint de monter dans le véhicule, sans aucune notification, ni convocation ni mandat d’arrêt». «Jusqu’à présent, nous ne savons pas où se trouve M. Belmouhoub. Nous ignorons si ce sont les Renseignements généraux (corps de la Sûreté nationale) ou le DRS (corps de l’armée) qui l’ont embarqué», ajoute-t-il.

Noureddine Belmouhoub représente près de 900 anciens internés des camps du Sud, des lieux de détention situés dans le Sahara algérien, oLienpérationnels de 1992 à 1995. Les ex-internés réclament que la vérité soit divulguée sur les conditions de leur détention et demandent que justice soit faite, avec à la clé des indemnisations. Bon nombre d’entre eux ont contracté des maladies. Les victimes ne bénéficient pas de prise en charge médicale. Dans la région de Reggane, des essais nucléaires ont été réalisés par l’administration coloniale à partir de 1957. C’est une région totalement irradiée. Au moment où nous mettons sous presse, Noureddine Belmouhoub est toujours introuvable. «Nous n’arrivons pas à le localiser», indique Salah Eddine Sidhoum.

Mehdi Bsikri Elwatan
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire