Page d’accueil

dimanche 23 octobre 2011

Karim Tabbou à BOUIRA “Le pouvoir en place a organisé de fausses émeutes…”

“Ceux qui nous gouvernent n’ont aucun attachement au pays, étant donné qu’ils ne sont même pas nés ici”, a déclaré Karim Tabbou, le premier secrétaire du FFS, lors d’un meeting qu’il a animé hier à Bouira. Durant près d’une heure, le secrétaire du FFS a analysé la situation nationale et internationale. “L’histoire bouge et même la géographie. Le Soudan était le plus grand pays d’Afrique, maintenant, c’est l’Algérie”, dit-il. Pour lui, le changement pacifique du pouvoir, c’est un travail de grande haleine car le pouvoir a mis en place une stratégie afin de faire endormir le peuple. “Il fait de l’Algérie un peuple d’attente. Chacun attend un logement, un emploi ou une affaire à régler, donc personne ne bouge. Il a géré le pays par une corruption morale.” Et d’ajouter : “Il a donné en 2010 un bac politique afin de mettre au congélateur les jeunes. Au lieu d’avoir affaire à eux dans la rue, il les a mis à l’intérieur des campus. Pour le sujet d’actualité qui est le quota des femmes sur les listes électorales, le FFS est contre cette optique.” La femme ne peut pas s’émanciper uniquement à l’intérieur d’un parti politique d’un côté, et de l’autre prendre en considération les caractéristiques de chaque région où les femmes n’ont aucun rôle politique. Plus loin, Karim Tabbou a été très critique envers certains partis qu’il accuse d’être à la solde du régime. “Aidé par de faux partis d’opposition, le pouvoir a organisé de fausses marches, de fausses émeutes et de fausses dates sur facebook. Il a réussi à discréditer le politique, l’émeutier et même facebook”, a conclu le conférencier.

A. DEBBACHE LIBERTÉ
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire