Page d’accueil

jeudi 6 octobre 2011

COMMUNIQUE NO 04 LADDH LAGHOUAT


Laghouat le 06/10/2011

Le bureau de Laghouat de LADDH, soucieux de perpétuer le combat contre les exactions inhumaines commises par les autorités envers des citoyens en recourant intempestivement aux viles méthodes policières pour terroriser les citoyens.

La LADDH dénonce ces agissements d’une erre révolue qui tendent à faire de ce pays une caserne à ciel ouvert. Elle sera toujours présente pour combattre :

- Les exactions récurrentes des autorités locales envers les citoyens.

- Le recours systématique à la justice afin étouffer toute initiative qui va promouvoir les libertés individuelles et collectives.

- Toutes les méthodes qui visent à salir les personnalités qui inscrivent leur combat dans la lutte contre la corruption.

La LADDH section Laghouat restera à l’avant-garde du combat pour les droits de l’homme et la corruption. Elle dénonce la persécution dont fait l’objet Mr Farouk SLIMANI poursuivi pour « détention d’une carte écris laquelle est écris LADDH ».

Cette arrestation arbitraire du militant Farouk SLIMANI vise en fait à casser toute dynamique qui permettrait une meilleure promotion des droits de l’homme en Algérie et à Laghouat particulières. Violant le code des procédures pénales et n’ayant pas d’argument à faire valoir, la justice à travers son procureur reconnait que toutes ces arrestations étaient en fait un cas exceptionnel. N’étant pas en état de siège ni d’exception d’ailleurs, la justice doit être la même pour tous. Il ne peut y avoir de justice exceptionnelle dans un état qui se dit de droit. La preuve est que l’affaire qui traine depuis le 04 octobre 2011, est reportée pour la cinquième fois. Le verdict sera prononcé le 18 novembre prochain.

La LADDH fait porter aux autorités locales l’entière responsabilité des conséquences que peut engendrer cette arrestation arbitraire.

Président de bureau de wilaya de Laghouat

Yacine Zaid

Adresse : cite Maamourah Laghouat Tel/Fax : 029927165leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire