Page d’accueil

mardi 25 octobre 2011

Bouteflika, Toufik, Hamel et Ould Kablia : Ou est Nourredine Belmouhoub ?


Un citoyen algérien qui n’a commis aucun crime, ni aucun délit, a été enlevé en pleine rue à Alger, au moment ou il se rendait au quotidien El Watan, à la maison de la presse, par les services de sécurité. En l’absence de toute notifications judiciaire, ce « kidnapping », qui a eut lieu le dimanche 23 octobre 2011, relève de la responsabilité de l’état. Plus de 48 heures après son enlèvement, personne en Algérie n’est en mesure de localiser Nourredine Belmouhoub, ni de savoir avec exactitude, le lieu de sa détention.

En Algérie, seuls la police, sous la responsabilité du ministre de l’intérieur, ou le DRS (département du Renseignement et de la Sécurité) qui relève du ministère de la défense nationale, sont en mesure d’ »opérer » de cette manière. Des informations non confirmées, évoque tantôt l’une et tantôt l’autre piste.

En attendant de savoir ce qui se passe et le pourquoi de cet enlèvement d’un citoyen alors qu’il n’a pas violé les lois et qu’il n’exerçait que ses droits constitutionnels, la responsabilité quant à la santé et la vie du citoyen, Nourredine Belmouhoub, incombe directement :

  • au général Abdelghani Hamel, directeur de la police nationale
  • à Daho Ould Kablia, Ministre de l’intérieur
  • au général-major Mohamed Mediene, dit Toufik, en sa qualité de directeur du DRS
  • et à Abdelaziz Bouteflika, en sa qualité de Ministre de la défense, dont dépend le DRS et chef de l’Etat.

    Ces quatre personnes doivent savoir qu’elle devront rendre des comptes de leurs agissements devant la justice du pays, et s’il y a lieu, devant la justice internationale.

KalimaDZ

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire