Page d’accueil

samedi 17 septembre 2011

Affaire Yacine Zaïd : La LADDH dénonce l’«acharnement» de la police

Le militant de la Ligue algérienne de la défense des droits de l’homme (LADDH), Yacine Zaïd, a été soumis, hier, à un contrôle policier assez particulier à l’aéroport d’Alger avant son embarquement en direction de l’Irlande.

Un autre épisode de la campagne d’intimidation qui ciblerait le militant, selon la LADDH. «En se rendant ce matin à l’aéroport international d’Alger pour embarquer à destination de Dublin, Yacine Zaïd, membre de la LADDH, a subi au niveau de la PAF un contrôle de police approfondi.»C’est ce qu’affirme un communiqué de la LADDH rendu public, hier, qui dénonce un «acharnement qui vise à intimider et à contrôler l’action du défenseur des droits de l’homme, Yacine Zaïd».

Le communiqué, qui relate le déroulement des faits, note qu’«une fois devant le poste de la police des frontières, Yacine a été ’’invité’’ à remettre tous ses documents et à se mettre de côté. Ensuite, des agents en civil ont pris ses documents et son flash-disk et se sont isolés dans un bureau et ont minutieusement fouillé son sac. Il sera interrogé sur sa qualité et sur l’objet de son voyage en Irlande».
Après une heure d’attente, Yacine Zaïd a pu embarquer à destination de l’Irlande où il est invité par l’organisation Front Line pour participer à la 6e plateforme de Dublin pour les défenseurs des droits humains, qui aura lieu du 14 au 16 septembre.

Le communiqué rappelle qu’«il y a dix jours, le même Yacine Zaïd a été convoqué et interrogé par la police de la ville de Batna, une ville où il ne s’est jamais rendu auparavant. Les policiers l’ont questionné sur ses activités au sein de la LADDH et de la CNCD, son activisme sur Internet, et sur une prétendue relation avec un mouvement de jeunes local, inconnu jusqu’à présent». Une campagne pernicieuse, suggère donc la LADDH, qui vise à inhiber, à travers le cas de Yacine Zaïd, toute initiative de la part des militants des droits de l’homme et de la démocratie.

R. P. Elwatan
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire