Page d’accueil

samedi 11 juin 2011

Nouveaux troubles à Ouargla Les chômeurs réinvestissent la rue


Des dizaines de jeunes ont réinvesti, dans la nuit de vendredi à samedi, les rues de Ouargla pour protester contre le chômage et la misère, a appris TSA auprès de Tahar Belabes, porte‑parole du Comité national pour la défense des droits des chômeurs « Ce sont des jeunes du quartier Gherbouz. Ils sont sortis vers 23 h 30 en brûlant des pneus et bloquant la route », indique‑t‑il. Les forces de l'ordre sont intervenues quelques minutes après. « Les jeunes les ont affrontées avec des pierres mais la police n'a pas répliqué », poursuit‑il. Selon notre interlocuteur, ces jeunes protestataires se sont dispersés quelques temps après en se donnant un autre rendez‑vous pour sortir et protester contre la situation d'extrême précarité dans laquelle ils vivent.
Jeudi dernier, un jeune âgé de trente ans et habitant le même quartier s'est pendu à l'intérieur même de sa maison. Le 16 mars dernier, un jeune de vingt ans a mis fin à ses jours de la même manière à Hassi Messaoud.
Outre les sit‑in, les rassemblements et les affrontements avec les forces antiémeute, les ruelles de Ouargla sont de plus en plus souvent le théâtre de tentatives de suicide depuis le début de l'année en cours à cause de la misère indescriptible dans laquelle vivent les habitants de la région.


leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire