Page d’accueil

vendredi 3 juin 2011

Ils déplorent l'absence de la protection civile Les jeunes chômeurs de Hassi Messaoud poursuivent leur grève de la faim


Malgré la chaleur suffocante et les conditions de santé fragiles, les chômeurs de Hassi Messaoud qui ont décidé d'une grève de la faim illimitée campent toujours au siège de la daïra dans l'espoir de décrocher un emploi.

Au quatrième jour de leur action, trois personnes ont été évacuées aux services des urgences de l'hôpital de la circonscription, alors que pas moins de 36 jeunes ont poursuivi leur grève au péril de leur vie.

Selon le représentant des jeunes chômeurs, «aucun responsable local n'a fait le moindre geste en leur faveur», ce qui signifie, selon lui, que «les jeunes sont méprisés et ignorés dans cette contrée». Dans une zone pétrolière où l'emploi ne devrait pas manquer, ces jeunes se disent désespérés et souhaitent attirer l'attention des autorités sur la situation des chômeurs de la région de Hassi Messaoud.

Depuis mardi, ils campent jour et nuit devant le siège de la daïra de Hassi Messaoud pour réclamer leur droit au travail au même titre que «les autres algériens et étrangers venant de plusieurs pays». Les protestataires ont déploré hier l'absence de la protection civile et la passivité de la police qui n'a pas voulu apporter de l'aide à l'un des grévistes tombé malade.

Farouk B. Le Temps D'Algérie

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire