Page d’accueil

vendredi 17 juin 2011

Belkhadem à Constantine : Bagarre générale sur la place du 1er Novembre


Une bagarre générale a éclaté, dans la matinée de ce vendredi, sur la place du 1er Novembre de Constantine, entre des dizaines de militants du FLN représentant l’aile légaliste et des membres du mouvement de redressement, venus en grand nombre de plusieurs wilayas dénoncer la tenue de la rencontre des cadres des Mouhafadhas de l’Est, abritée par le théâtre régional de la ville et présidée par Abdelaziz Belkhadem, secrétaire général du FLN.



Les habitants de la ville et les riverains ont assisté, étonnés, à de violentes empoignades où même les militants de plusieurs kasmas du FLN, se disant exclus de cette rencontre, y ont pris part.

L’on saura, selon des sources sures, qu’il y a de nombreux blessés parmi les belligérants.

La situation a failli connaître une tournure grave, si ce n’est l’intervention énergique d’un important contingent des éléments de l’ordre qui ont formé un cordon sécuritaire autour du siège du théâtre régional, afin d’éviter tout dérapage.

Dans cette ville qui a connu des remous entre membres du vieux parti, plusieurs militants n’ont pas été tendres avec le secrétaire général du FLN, accusé de jouer sur les divergences pour semer la division.

Le secrétaire général du parti, Abdelaziz Belkhadem, qui a été hué lors de son arrivée sur les lieux, ne manquera pas de fustiger dans son intervention, ceux qu’il a qualifiés de « semeurs de troubles ».

« Même s’il y a des conflits au FLN, nous devons les régler par le dialogue au sein de la base, pas par le recours à la force », dira-t-il, considérant cette situation de bénéfique pour un parti qui prépare les échéances électorales de 2012.

Pourtant, Belkhadem a explicitement reconnu dans son discours l’existence de dérapages lors des élections des kasmas ou durant la tenue des assemblées, où plusieurs militants ont été victimes de véritables purges.

La rencontre a été conclue par l’adoption d’une plateforme de soutien aux réformes décidées par le président de la République lors de son discours du 15 avril dernier.

Arslan Selmane ElwatanleBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire