Page d’accueil

mardi 31 mai 2011

Kamel Eddine Fekhar acquitté par la cour de Ghardaïa Le principal témoin reconnaît avoir été contraint par la police de faire un faux témoignage


Kamel Eddine Fekhar, ancien responsable régional du Front des forces socialistes (FFS) et militant de la Ligue algérienne des droits de l'homme (Laddh), a été acquitté ce mardi 31 mai par la Cour criminelle de Ghardaïa, a‑t‑on appris auprès de l’intéressé. « Je suis content. Après plus de deux ans, la vérité a éclaté en plein jour et devant tout le monde », a‑t‑il précisé dans une déclaration à TSA.
Pour Kamel Eddine Fekhar, qui a fait l'objet de plus d'une trentaine de procès depuis 2004, « la manipulation dans cette affaire a été confirmée ». « C'était un procès fabriqué », ajoute‑t‑il. Lors de l'audience, le jeune homme dont le témoignage a déclenché la poursuite judiciaire contre Kamel Eddine Fekhar a assuré que c'est la police qui l'avait obligé à signé le rapport.
Son affaire remonte au 27 février 2009. Ce jour‑là, un véhicule de police stationné devant le commissariat de Ghardaïa avait pris feu. Il sera poursuivi suite au témoignage d'un jeune homme, un mois après les faits. « Ce jeune, qui serait connu des services de police, aurait déclaré avoir entendu le principal prévenu dire dans un café que c’était lui qui avait mis le feu à la voiture de police sur demande de Fekhar et en contrepartie d’une somme d’argent », rappelait un communiqué de la Laddh diffusé hier lundi. Mostefa Bouchachi, avocat et président de la Laddh, avait précisé qu'il était certain de l'acquittement du Dr Fekhar. « Il n'y a pas de faits réels qu'on peut lui reprocher. Je suis confiant, il sera acquitté », avait‑il déclaré la veille à TSA.
TSA
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire