Page d’accueil

mercredi 6 avril 2011

COMMUNIQUE LADDH ORAN


Le Bureau d’Oran de la Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’homme dénonce avec la plus grande énergie la répression sauvage qui s’est abattue sur les étudiantes et les étudiants (formation classique) du département d’Architecture de l’USTO-MB lors de leur marche pacifique.

Nul prétexte ne peut être avancé quand on traine des étudiantes et des étudiants par terre et qu’on les tabasse alors qu’ils sont en train de manifester pacifiquement pour dénoncer le mépris qui leur est opposé par les autorités en général et par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en particulier.

Cette hargne et cette sauvagerie rencontrées par les enfants de l’Algérie expliquent pourquoi une grande partie de la jeunesse Algérienne tente de fuir le pays alors qu’une autre s’immole par le feu car réprimer la jeunesse c’est aussi insulter l’avenir de notre pays.

Les autorités Algériennes ne peuvent continuer à tenir un discours réservé à la consommation au niveau international sur la ratification par l’Algérie des pactes et conventions et plus récemment sur la levée de l’état d’urgence et en même temps pousser des automobilistes à emprunter les voies à travers lesquelles étaient assis les manifestants pour invoquer comme d’habitude l’incident grave.

P/Le Bureau d’Oran

Kaddour CHOUICHA

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire