Page d’accueil

lundi 21 mars 2011

Yacine Zaïd, de toutes les luttes

La nouvelle génération n’est pas la seule à être passionnée par les nouvelles technologies.

Car facebook et consorts ne sont pas forcément synonymes de futiles. Certains ont même fait de l’outil informatique une arme. «C’est tout aussi efficace que les moyens classiques, tracts et autres. Cela donne une meilleure visibilité aux actions», explique le syndicaliste Yacine Zaïd. Son parcours et ses déboires sont, d’ailleurs, l’illustration même d’internet mis à la disposition de la défense des causes justes. L’on se rappelle ainsi comment le trentenaire, agent de sécurité au sein de la multinationale Compass, a fait connaître sa cause grâce à la Toile.

«J’étais l’objet d’un véritable harcèlement judiciaire par des multinationales et engagé dans de nombreuses actions devant les tribunaux. J’ai frappé à toutes les portes, en vain. J’ai donc commencé à créer des blogs, à envoyer des e-mails à des ONG et autres syndicats et fédérations dans le monde entier. De même, YouTube a joué un très grand rôle pour moi», raconte-t-il. Puis, vint l’avènement de facebook, le réseau social le plus populaire et le plus utilisé par les Algériens. «Avec facebook, les choses ont été encore plus faciles. J’ai pris contact avec de nombreux journalistes et autres personnalités publiques. Ma liste d’amis s’est donc élargie et les messages ont atteint de plus en plus de monde», se remémore Yacine.


Sa démarche a porté ses fruits. Ses procès à répétition ont connu une large couverture médiatique, lui valant une notoriété dans le monde des travailleurs et des laissés-pour-compte. «J’ai commencé à créer des groupes et des pages, et ainsi réussir à alerter un nombre de plus en plus important de citoyens sur telle ou telle situation», ajoute-t-il. Comme ce fut le cas l’année dernière, lorsqu’une campagne de solidarité fut organisée afin de venir en aide à El Hadja Rahma, une veille femme vivant dans la misère la plus complète. Ou encore les fréquentes alertes lancées via internet quant à telle ou telle grève de la faim initiée par de jeunes chômeurs ou une employée licenciée abusivement.

Alors, bien plus qu’un moyen de mobilisation, c’est aussi et surtout un vecteur indéniable permettant de faire circuler les informations et sensibiliser l’opinion publique et les citoyens.
Et l’on en a conscience en haut lieu. «D’où les attaques contre ma personne, qu’elles soient physiques ou informatiques. Tout ce qui dérange ce pouvoir illégitime est ciblé», affirme Yacine. Mais le combat continue et ne doit pas cesser de continuer. Le leitmotiv de Yacine ? «Le seul résultat de la peur, c’est l’humiliation.»

Ghania Lassal Elwatan
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire