Page d’accueil

mardi 22 mars 2011

Sonatrach : Les pétroliers à Hassi R’mel en sit-in permanent

Le mouvement de protestation des travailleurs de Sonatrach à Hassi R’mel monte d’un cran. Les pétroliers ont décidé à l’unanimité organiser des sit-in quotidiens devant la direction régionale de la Sonatrach, a appris DNA auprès de Ali Arhab, délégué du collectif des travailleurs.


« Nous avons décidé d’organiser des sit-in chaque jour jusqu'à la satisfaction de nos revendications salariales », affirme M. Arhab, joint par téléphone.

En sus des sit-in annoncés, les travailleurs de Hassi R’mel refusent toujours de se restaurer à midi en signe de protestation contre le « mépris » de leur direction, ajoute-t-il.

Saisi par le biais d’une lettre adressée par les pétroliers, Noureddine Cherouati, PDG de la Sonatrach, n’a pas encore réagi. « Nous n’avons rien reçu. C’est ça le problème de la direction générale. Elle ne communique jamais. Je me demande si elle veut pousser au pourrissement », s’interroge M. Arhab.

Les travailleurs de la Sonatrach à Hassi R’mel exigent du concret. « Les promesses verbales, on s’en fout ! Cela fait plus de dix ans que la direction nous a promis de satisfaire nos doléances. On a rien vu venir. Pour l’instant, la direction ne nous a rien accordé », s’énerve notre interlocuteur.

Insatisfaits par l’attitude de leur employeur, les travailleurs, prévient ce délégué, sont prêts à durcir davantage leur mouvement de contestation si la direction « continue à faire la sourde oreille. »

Mercredi 9 mars, la direction de Sonatrach a partiellement donné satisfaction, après un accord négocié avec les syndicats du secteur, aux revendications des pétroliers opérant dans les champs de Hassi R'mel, Hamra, Rhourde Nouss et Gassi Touil.

Dans une lettre adressée mardi 16 mars au PDG du groupe pétrolier, les travailleurs de Hassi R’mel affirment avoir relevé « l’ambiguïté et l’opacité de certaines mesures annoncées, notamment la confirmation de l’attribution de l’indemnité compensatoire relative à la retraite proportionnelle » et demandent des « éclaircissements à même de ramener un tant soit peu le calme, la confiance et la sérénité au sein de nos collectifs »

Ils estiment en outre que « l’urgence de la situation » appelle des « des mesures concrètes allant dans le sens du bien être des travailleurs ». Et réclament ainsi « le rétablissement d’un climat de confiance, jusque là déficitaire, entre le travailleur (…)d’une part, et son nouveau staff de commandement d’autre part, par l’instauration d’un espace sain de concertation et de dialogue responsable qui mènera, sans aucun doute, à la satisfaction parfaite de toutes les parties ».

La région de Hassi R'mel,dans le sud algérien, représente le plus grand gisement de gaz naturel du continent africain.

Les installations construites autour de Hassi R'mel constituent la plaque tournante de l'industrie gazière algérienne. C’est depuis cette région que différents gazoducs exportent le gaz algérien, particulièrement vers l’Europe.

Sabrina Boubekeur DNA

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire