Page d’accueil

samedi 5 février 2011

Algérie : les chômeurs protestent devant le ministère du Travail

Les chômeurs se mobilisent. Dimanche, à Alger, devant le siège du ministère du Travail, une centaine de chômeurs se sont donnés rendez-vous à 11 H pour observer un sit-in et protester contre la mal-vie et leur exclusion. A l'origine de cette action de protestation, le comité national de défense des droits des chômeurs qui vient d'être créé à Alger.

"Plus de harga, plus d'immolation !", telle est le slogan que des chômeurs comptent scander dimanche à Alger devant les portes du ministère du Travail. Las des promesses jamais tenues et de la politique de l'emploi précaire mise en avant par les pouvoirs publics, les chômeurs Algériens envisagent de s'organiser pour revendiquer leur droit à "un travail digne", confie Samir Larabi, porte-parole du comité national de défense des droits des chômeurs.

Affilié au Syndicat national autonome des travailleurs de la fonction publique (SNAPAP), ce comité dont le conseil national regroupe pas moins de 21 membres a élaboré une plateforme de revendications qui sera remise dimanche au ministère du Travail.

Dans cette plateforme, les chômeurs réclament une allocation au chômage à hauteur de 50 % du SNMG, l'arrêt du licenciement économique, le renforcement des entreprises communales en postes d'emploi et l'interdiction aux agences d'emploi privées de demander de l'argent aux chômeurs lorsque ces derniers déposent leurs dossiers de candidatures.

"Il n'est pas normal qu'une agence privée réclame 6000 DA à un chômeur pour prendre son dossier. Ce dernier ne sera même pas remboursé si son dossier n'est pas retenu. Il y a un grand trafic qui s'opère sur le dos des chômeurs lesquels sont déjà accablés par leur misère", témoigne encore Salim Larabi.

Selon notre interlocuteur, d'autres actions de protestations seront également mises en oeuvre dans un avenir proche. Décidément, les chômeurs ne veulent plus se contenter de s'apitoyer sur leur sort...

Abderrahmane Semmar Elwatan
leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire