Page d’accueil

samedi 6 novembre 2010

Elle s’équipe lourdement pour contrôler la bulle DZ : Les Chinois formeraient la Police du Net algérien


Accès à internet fortement perturbé, le site «Le Quotidien d’Algérie» piraté récemment, un autre filtré, débit fluctuant et inaccessibilité de certains sites internet à partir de l’Algérie : que ce passe-t-il dans la bulle DZ ? La question mérite d’être posée et la réponse n’est pas si évidente à donner. Les internautes algériens auront remarqué que le surf web n’est plus si facile depuis quelques jours.
Selon des sources dignes de foi, approchées par «Algérie-Focus.com», ces événements ne sont pas des cas isolés. Et les révélations qu’on fournira sont ahurissantes.
Le conditionnel s’impose.

Explications de notre source qui a tenu à témoigner sous couvert de l’anonymat.

La Chine forme et assiste techniquement les Algériens

L’Algérie a vu, récemment, la naissance d’une Police cybernétique. De plusieurs même. La plus farouche d’entre-elle est celle rattachée, mais non complètement dépendante, du Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS), dénommée Groupement de Contrôle des Réseaux (GCR). Son existence est un secret de polichinelle et à El Watan en a déjà fait écho.

Officiellement, cette structure et les autres dépendante des autres corps de sécurité, sont censés lutter contre la «cybercriminalité». Mais selon les « besoins », cette « mission » peut avoir un champ d’action aussi large qu’intempestive. La nouveauté que nous a confirmé notre source (lire notre entretien ) est que ce GCR aurait été fractionné en plusieurs Brigades qui auraient bénéficié «de formation en Chine et de l’assistance technique des Chinois dans le contrôle de la Toile algérienne».

Des formations en continue qui se dérouleraient périodiquement. Tout y passe : sites, forums, blogs, conversations, mails, téléchargements. El Watan expliquait antérieurement qu’un «GIX», «passerelle unique qui centralise toutes les données Internet qui entrent ou sortent d’Algérie, aurait été installé. De là, il suffit de mettre un tuyau et de tout récupérer». Le recours aux Chinois pour former les agents de ce GCR n’est pas fortuit et les intentions se dévoilent vite.

Budget conséquent et matériels hyper-développés

Notre source rajoute que ce Service a bénéficié récemment d’une importante dotation financière. Du matériel sophistiqué a été acquis et des Serveurs superpuissants ont été installés à Delly Ibrahim. «C’est lors de l’installation du matériel que la connexion est perturbée en Algérie», explique notre source.

Campagne pour le 3ème mandat : Le déclencheur

On note aussi qu’une esquisse de cette cellule a été installée lors de la campagne présidentielle de 2009. Constituée de génies en informatique, dont des Algériens de l’étranger, elle avait pour mission de promouvoir le candidat Bouteflika et de discréditer ses adversaires et les partisans du boycott. «Vu le succès de la mission,
le Président a décidé de donner vie définitivement à cette Brigade, dans le but de contrôler le Net. Elle redouble de férocité ces derniers temps puisqu’on est en pleine période de transition», note-t-il. Le but serait de «blacklister» tous les espaces qui dérangent. Des attaques cybernétiques qui s’ajoutent à l’asphyxie financière : une certaine presse algérienne incontrôlable sur le Net en est la cible principale.

RAF (ALGERIE-FOCUS)leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire