Page d’accueil

dimanche 10 octobre 2010

Manifestation de chômeurs de Laghouat devant la Maison de la presse à Alger


Des dizaines de sans emplois venus de Laghouat se sont rassemblés dimanche matin devant la Maison de la presse Tahar Djaout à Alger pour protester contre leur situation. Ils ont été empêchés par la police de se regrouper face à la bâtisse qui abrite plusieurs journaux privés. Les policiers ont également interdit aux photographes de prendre des clichés.

Les chômeurs de Laghouat ont déclaré aux reporters avoir frappé à toutes les portes sans être entendus. « II est anormal que les champs gaziers de Hassi Rmel soient situés dans notre région et qu’aucun de nos jeunes diplômés n’aient accès aux centaines d’entreprises d’hydrocarbures qui y activent », a protesté un manifestant. Muni d’un dossier portant des centaines de lettres envoyées aux différentes autorités, il a révélé que des chômeurs, poussés par le désespoir, se sont suicidés dans l’indifférence la plus totale. « On vient de m’appeler au téléphone pour me dire qu’on m’attend à la maison. Les responsables de Laghouat, au lieu de régler nos problèmes, nous menacent », a-t-il crié les larmes aux yeux.

En août dernier, une vingtaine de jeunes chômeurs de Hassi Rmel avaient observé une grève de la faim pour dénoncer « l’injustice » en matière de recrutement. « La pratique du clientélisme dans le secteur de l’emploi dans la région du sud en général et Laghouat en particulier est à son paroxysme », avaient-ils dénoncé.

TSAleBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire