Page d’accueil

jeudi 9 septembre 2010

L'organisme de l'ONU contre la corruption exige la libération de Djilali Hadjadj


La Coalition des organisations de lutte contre la corruption des Nations Unies, l' UNCAC (plus de 200 organisations de la société civile de plus de 60 pays) exige la libération de Djilali hadjadj.


Le communiqué rappelle que l’association présidée par Hadjadj (l’Aacc) est membre de l’Uncac et souligne que celui-ci, «un défenseur hors-pair de la lutte contre la corruption a récemment publié plusieurs articles attaquant à la fois le Président algérien et la nouvelle officine anti-corruption créée le mois dernier».
Le texte de l’Uncac rappelle qu’en novembre 2009, le gouvernement algérien avait empêché l’Aacc ( Association Algérienne de lutte Contre la Corruption présidé par Djilali hadjadj), d’être représentée à la 3e Conférence des Etats-parties de la Convention des Nations unies contre la corruption (Cnucc) qui se tenait à Doha, alors qu’elle avait pris part à la 2e Conférence tenue en Indonésie au début de 2008.
La Convention des Nations unies contre la corruption (Cnucc) est un accord qui lie les 146 Etats qui l’ont ratifié, dont l’Algérie. Cet accord contient des standards pour prévenir, détecter, enquêter et sanctionner la corruption.

Radio KalimaleBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire