Page d’accueil

mercredi 11 août 2010

Les Sahariens sont-ils les indigènes de la Ripoux-blique ?


Ce qui commence à prendre au Sahara était prévisible depuis de nombreuses années. Ces populations, d’un naturel paisible et généreux, ont supporté depuis l’indépendance, d’être exclues de toute dignité, sur leur propre terre.
Les propres natifs de cette région sont marginalisés, privés de logements, d’emplois et même de considération. Le régime, pour les occuper, a même poussé sa seule compétence, à les monter les unes contre les autres, Chaambas contre Mozabites, Touaregs contre h’ratnas, Souafas contre w’ragla, et autres divisions du même genre.
Il est vrai que le Sahara est une région du pays, où chaque Algérien a le droit de s’installer et de travailler. Mais, sans faire de discrimination aucune, il aurait été légitime et tout à fait naturel que les Sahariens jouissent d’une priorité relative, comme le prévoit, par ailleurs la législation algérienne. Ils étaient en droit d’être formés, d’être logés, d’être recrutés dans toutes ces sociétés qui pompent le sang de cette terre.
Au lieu de cela, ils ont toujours été méprisés, considérés comme des gens indolents, incapables de véritables efforts. Non seulement, ils étaient privés de leurs droits les plus élémentaires, mais en plus, ils étaient ravalés au rang d’incapables, parce que leur générosité a été sans bornes.
Les compagnies, et surtout Sonatrach, préfèrent « importer » leurs employés du nord, sans même que le critère de la qualification soit requis. On a même vu des femmes de ménage, des chauffeurs et des gardiens, ramenés des autres régions du pays. Souvent par cooptation régionaliste.
Alors les gens du Sud disent BASTA! Et ils ont bien raison.
Le Sahara fait vivre tout le pays depuis des décennies, et a permis aux prédateurs qui nous gouvernent de s’installer dans de somptueuses résidences aux USA et ailleurs. Au moment où les Sahariens s’entassent dans leurs gourbis, sans climatisation, sans confort, au milieu des immondices. Le Sahara est la région du pays qui a le moins profité de la manne qu’elle elle même prodigué à tout le pays.
Les Sahariens sont à bout de patience. Ils commencent à montrer des signes de révolte. Il est encore temps de leur rendre justice, un tant soit peu, et de nous épargner un gros problème. Parce que les Sahariens, qui se considèrent comme des Algériens avant tout, ont besoin d’être considérés comme des Algériens à part entière. Bla mziya!

DB LQAleBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire