Page d’accueil

lundi 14 juin 2010

Algérie : la coupe du monde masque la répression antisyndicale


Les autorités algériennes restent sourdes à plus de 2 500 messages envoyés dans le cadre de notre campagne en ligne. La fermeture administrative de la Maison des Syndicats à Algers est maintenue, faisant obstacle au fonctionnement normal des syndicats indépendants.

Les médias, qui, en temps ordinaires, auraient relayé notre appel, consacrent la plupart de leurs moyens à la Coupe du Monde de Football. Pendant ce temps, les questions sociales et syndicales sont oubliées.

C'est pourquoi nos camarades algériens nous demandent de relancer la campagne. Si vous ne l'avez pas déjà fait, merci de prendre quelques secondes pour envoyer un message en cliquant ici et surtout, de faire circuler ce courriel dans vos syndicats.

**Canada : Accor doit respecter ses accords**

Depuis 2008, les salariés de trois hôtels Accor au Canada
s'organisent pour obtenir la reconnaissance de leur syndicat et le
droit à la négociation collective. Ils doivent faire face à une
farouche opposition de la direction.

Plusieurs employés des Novotel Mississauga, North York et Ottawa ont
été sanctionnés par la réduction de leurs heures de travail, des
changements de quarts (shifts), et même par des licenciements ou
mises à pied, pour avoir publiquement soutenu le syndicat. La
direction a, à maintes reprises, fait pression sur les salariés pour
qu'ils votent "non" lors d'élections syndicales.

Pourtant, le groupe Accor a signé avec l'UITA en 1995, un accord
international sur le droit syndical. Une clause précise que le groupe
s'engage à "ne pas s'opposer aux tentatives de syndicalisation des
salariés" car selon une autre "le respect des droits syndicaux fait
partie du bon renom de ses marques".

L'UITA nous demande d'envoyer des messages de protestation en
cliquant ce lien


Labourstart

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire