Page d’accueil

lundi 19 avril 2010

« Merci, M. Mellouk ! »


Bouzouidja : Cher M. Mellouk, avec ces valeureux syndicats autonomes qui investissent tous les secteurs et damnent le pion à la vieille et malade UGTA enlisée dans les scandales de ses Oeuvres Sociales et autres affaires scabreuses et qui ne représente qu'une poignée d'opportunistes qui l'ont confisquée depuis presque deux décennies. Avec ces milliers d'associations qui œuvrent inlassablement dans le silence et souvent dans le dénuement total pour l'amélioration du bien être social des Algériens et des Algériennes majoritairement abandonnés par leur Etat arrogant et rétrograde. Avec la vaillante presse indépendante écrite et en ligne et ses centaines de miliers de lecteurs et d'internautes qui dénoncent quotidiennement les dérives, abus et méfaits d'un pouvoir, très peu représentatif et de plus en plus isolé sur les plan interne et international. Avec toutes ces âmes de bonne volonté dont les sacrifces énormes ont fait que notre pays est resté debout au moment ou très peu donnaient cher de sa peau. Vous représentez, M. Mellouk, l'Algérie qui vit, l'Algérie qui bouge, l'Algérie qui évolue, l'Algérie qui dénonce la corruption généralisée encouragée par le pouvoir. Vous constituez un repère majeur pour notre jeunesse. C'est pour cela qu'il faut, comme de nombreux internautes vous ont demandé de le faire, dire la vérité, rien que la vérité, toute la vérité. Libérez votre conscience en nous disant qui sont ces faussaires.

Rachid Slimani : Bravo, bravo pour votre courage de dénoncer les suceurs de sang des Algériens malgré votre âge et votre santé fragile vous avez eu le cran et l'audace de dire tout haut tout ce que les Algériens pensent tout bas. Le jour viendra où cette Algérie de 1 million et demi de martyrs revivra et ce jour tous ceux qui pensent comme vous et Dieu sait qu'ils son très très nombreux vous béniront.

Brahim : Miliana est fière de tous ses enfants qui ont toujours dénoncé l'oppression. Hier, ils avaient pour nom Mohamed Bouras, Ali La Pointe, Youcef Damardji, Mustapha Ferroukhi entre autres, aujourd’hui, ils s'appellent Mohamed Benchicou, Benyoucef Mellouk. Que la baraka de Sidi Ahmed Benyoucef, le saint patron de Miliana, vous accompagne.

Khaled Djabrane : Vous avez bravé le danger à main nu. Il est dit que le sage ne fuit pas le danger mais il ne l'affronte pas inutilement. Dans votre cas je ne saurai appliquer ce même proverbe qui s'avère inapproprié car apparemment il faudra un qualificatif qui va au delà de la sagesse pour restituer la portée de votre action. Je ne peux que m'incliner devant votre courage (que je n'ai pas par ailleurs)et vous avez droit à tout mon respect. Le vin étant débouché, continuant dans la lancée pour dénicher ces faux frères placés par la France après son départ en vu d'assurer la continuité de ses intérêts. Pourront-ils continuer à mentir à tout le monde pendant tout le temps?

Boualem : Je n'ai pas de questions à poser, je n'ai pas de conseil à vous donner je veux simplement saluer votre honnêteté, votre courage et votre pugnacité dignes des martyrs et des vrais moudjahiddines de 1954-62.

Mok : Mr Mellouk, d’ores et déjà vous avez marqué d’une encre indélébile votre temps ,votre camp,celui des valeureux combattants et héros de l'Algérie éternelle. les traitres, les fossoyeurs sont démasqués à jamais grâce à des gens comme vous qui ont l’Amour, l’honnêteté la vérité à offrir à ce peuple épris des valeur des hommes libres. Votre audace à défier Goliath ne fait que démontrer votre grandeur comparée au nain c'est cela que retiendront les mortels que nous sommes ainsi que l'histoire... En somme votre sacrifice n'est pas vain car il s'inscrit dans la droite ligne de nos héros dont le peuple se reconnait... Gloire à vous !!!

Dz.can : Monsieur Mellouk, je salue votre courage et votre sens de la dignité. La peine à laquelle ces voyous vous condamnent n'a aucune valeur devant la grandeur de votre personnalité et vos actions très courageuses. Je suis de tout coeur avec vous et sachez que de nombreux algériens dignes et authentiques éprouvent une grande admiration pour vous, car vous avez su défendre et honorer le combat de nos véritables héros de la révolution. Votre action est d'une valeur inestimable.

Hacene : J'ai honte de Nous, peuple Algériens, qui crions nôtre fierté démesurée alors que des injustices effarantes sont commises sous nôtre nez en toute impunité. On est des grandes gueules mais, nous n'avons pas les bras longs. Mr Mellouk et d'autres qui vous ressemblent, êtes peu nombreux malheureusement pour faire pencher la balance du bon coté : pour l'instant on est plus un tas de mouche qu'un tas d'abeilles. Gloire à vous autres, qui avez encore le sens du sacrifice et du don de soi. En attendant, les Algériens sont dopés avec l'équipe nationale à coup de millions et l'Algérie continue sa descente aux enfers.

Rabah Mansour : Mr Mellouk, vous êtes rentré dans l'Histoire comme celui qui a refusé de manger au râtelier des corrompus et qui cherche la Vérité. Vous avez montré au peuple le vrai visage de ces pseudo-révolutionnaires qui ont trahi nos valeureux chouhadas.Abane et Benmhidi doivent se réjouir là où ils sont.

Alilou : Vous avez tout sacrifiè pour les dénoncer, rares sont les hommes de votre stature, mais ce sacrifice n'est pas parti en vain, tout ce qui vous reste a faire est de publiez la liste, on est a l'ère du net cette merveille n'a pas de police, ni de frontières. J'espère qu'il y aura encore des homme comme vous pour continuer a porter le flambeau de nos valeureux martyres, Dieu saura reconnaitre les siens. Est-ce que il ya des choses que nous puissions faire pour les démasquer et les juger comme des traitres a la nation? Merci pour l'exemple a suivre.

Zino : Mr Mellouk je vous informe que je garde bcp d'articles de journaux que la presse vous a consacrés depuis des années. Votre combat est exemplaire et édifiant. Je suis convaincu qu'il y'a énormément de gens qui le suivent. Ma question est simple: du moment qu'on continue a vous persécuter jusqu'à présent, pourquoi ne pas divulguer la liste nominative des traitres? Le peuple en qui la justice est faite en son nom, doit savoir qui sont ces traitres qui la manipulent

Nostra : Mr Mellouk vous êtes l'une des personne qui me donne envie de rester debout et d'avoir la tête haute malgré que le combat est dur, alors que Dieu vous protège et soyez sur que je fais partie de bcp de gens qui sont derrière vous et qui vous soutiennent.

PLD : Monsieur Benyoucef Mellouk, le Parti pour la Laïcité et la Démocratie salut votre combat pour un Etat de droit en Algérie et vous renouvelle son entière solidarité. P/le Bureau National du PLD.

Benbrahim : Si Mellouk, que Dieu vous garde et multiplie les hommes de votre trempe car notre pays en a grand besoin en ces temps de corruption, de vilénie, d'imposture et de forfaiture généralisées. Je ne vous pose pas une question que vous pourriez éluder mais je vous conjure de nous donner ici et maintenant le noms des magistrats et "personnalités" qui ont recouru au procédé odieux du faux et usage de faux pour obtenir avec de faux témoignages le statut de moudjahid. Libérez vos âme et conscience et éclairez ceux, qui seront appelés demain à les défendre. Sinon vos fossoyeurs d'aujourd'hui vont avoir le beau rôle après votre disparition.

LE MATIN dz le 18 Avril, 2010

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire