Page d’accueil

mardi 20 avril 2010

Condamné pour délit d’opinion. Appel à nos amis journalistes de la presse privée


Bonjour,

Le 21 avril 2010 à 9heures du matin, je suis appelé à la barre devant le juge de la cour de justice de Msila pour répondre de mes actes prétendument diffamatoires (il faut plutôt lire pour répondre d’un délit d’opinion), suite à une plainte déposée contre ma personne par le recteur de l’université de Msila en février mars 2009, et faisant suite à un article que j’ai publié dans le quotidien El Watan. Cette seconde plainte m’a valu donc une condamnation par contumace : 200 000DA d’amende et 6 mois de prison ferme, et pour laquelle j’ai fait appel.

Le devoir de témoigner à tous ceux qui sont épris d’équité et de justice, et imbus d’esprit de liberté et de démocratie au sens noble, je demande de venir nombreux à cette séance aux fins de témoigner à notre opinion publique, de faire porter à sa connaissance les dérives de certains de nos gestionnaires, comme mon recteur, qui use et abuse de l’usage de « la diffamation » pour réduire au silence ceux qui s’opposent à son autoritarisme et ses conduites indélicates.

Ne manquez pas ce rendez-vous, qui vous concerne! Je demande à nos amis journalistes, abstraction faite de leur obédience idéologique, de venir uniquement pour apporter à la connaissance de leurs lecteurs les voix, pathétiques ou indignées, qui s’élèvent dans le prétoire et prendre la mesure de l’oscillation de la balance de notre justice!

Avec mes salutations citoyennes
Ahmed ROUADJIA, universitaire à Msila, condamné pour délit d’opinion

ALGERIE FOCUS

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire