Page d’accueil

dimanche 28 février 2010

Le comité de soutien à Meriem Mehdi précise : «British Gas n'a pas introduit l'affaire en justice»


Contestant le contenu du dernier communiqué de British Gas, les membres du comité de soutien à Mme Meriem Mehdi, représentés par Yacine Zaïd, ont tenu à apporter quelques rectificatifs.

D'après eux, British Gas, contrairement à ce qu'il affirme, n'a pas introduit l'affaire en justice en vue de la légalisation du licenciement de Meriem Mehdi pour l'obliger à arrêter sa grève de la faim. Le comité révèle en effet que rien n'a été notifié à l'avocat de l'intéressée.

Yacine Zaïd précise que l'avocat de Mme Mehdi n'a jamais reçu notification d'une quelconque plainte déposée contre sa cliente, du moment qu'elle est au siège de la maison des syndicats à Alger La Glacière depuis le 8 décembre 2009. Pour vérifier nos dires, il suffit de vous rapprocher du tribunal de Hassi Messaoud, a ajouté Yacine Zaïd qui a précisé par ailleurs que, pour sa part, la plaignante n'a pas saisi la justice pour une éventuelle réintégration.

Le comité de soutien ajoute que «la politique de BG ne peut être plus mesquine, elle invite aux négociations, fait croire que tout est sur la bonne voie et change d'avis après quelques jours, dans le but peut-être de sacrifier une Meriem pour qu'il n'y ait pas de milliers d'autres travailleurs algériens à demander leurs droits».

Pour rappel, Mme Meriem Mehdi en est à son 81e jour de grève de la faim, toujours au siège de la maison des syndicats, entourée par les membres de son comité de soutien qui n'arrêtent d'activer pour faire aboutir son affaire.

Ils ont observé déjà trois sit-in, le premier au niveau de la maison de la presse et le deuxième devant le siège du ministère de l'Energie et des Mines. Le dernier mouvement a eu lieu mercredi dernier devant le siège de British Gas, sis à Ben Aknoun.

Haddag Khaled Le Temps d'Algérie

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire