Page d’accueil

samedi 9 janvier 2010

Au 27e jour de sa grève de la faim dénonçant son licenciement abusif par British Gas


Meriem Mehdi, sujet de préoccupation pour Louh

Le ministère du Travail a été amené à se pencher sur le cas de Meriem Mehdi, en grève de la faim depuis 27 jours. Il a reçu hier une délégation du Comite national de soutien aux travailleurs algériens (CNSTA) qui a organisé un sit-in de protestation devant le siège du département de Tayeb Louh.

Il a suffi d'un peu plus d'un quart d'heure de protestation durant lequel les protestataires ont brandi des pancartes et ont scandé des slogans dénonçant la hogra et hostiles à British Gas et aux multinationales, exhortant le ministre à intervenir pour sauver Meriem, pour que le conseiller du ministre chargé de la sécurité vienne leur demander de désigner trois délégués pour rencontrer Rabah Benbouzid, directeur des relations professionnelles au ministère, délégué, lui, par M. Louh pour s'informer sur le cas de Meriem Mehdi. La délégation comprenait notamment le député du RCD Tahar Besbas et le syndicaliste Yacine Zaïd, lui aussi victime d'un licenciement abusif de la part d'une autre multinationale, Compass.
«Il n'y a rien eu de concret. M. Benbouzid n'avait pas mandat à négocier. Le ministre a voulu avoir davantage d'informations sur le cas de Meriem Mehdi et sur son état de santé plus spécialement. Mais nous disons que cela dépasse l'état de santé de Mme Mehdi, car son cas a mis à nu beaucoup de pratiques irrégulières en cours chez les multinationales exerçant dans notre pays», a déclaré en substance M. Besbas à sa sortie de l'entrevue. «Si elle est arrivée à cette entreprise suicidaire, c'est parce que Meriem sait qu'elle n'a pas d'autres solutions. Nous connaissons au moins 5 cas de licenciement pour lesquels la justice a prononcé des décisions de réintégration, mais qui n'ont pas été exécutées par les multinationales concernées. C'est un problème d'application de la loi. La loi 90/11 est très progressiste, mais le problème réside dans son application», a ajouté M. Besbas qui a d'ailleurs distribué à la presse le texte de la question orale qu'il a déposée la matinée même à l'APN et dans laquelle il interroge le ministre du Travail au sujet de «l'application des lois du travail et la protection des travailleurs conformément aux lois de la
République
».

H. Mouhou le jeune Independant

leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire