Page d’accueil

dimanche 5 juillet 2009

Quand mon pays avait des moustaches



Pause-Café : Pause-Café
Quand mon pays avait des moustaches

«Fin 2006, les dirigeants d’Eurest décident de casser le syndicat de leur base de Hassi- Messaoud. La direction décide alors de «faire un exemple» en suspendant Yassine Zaïd, élu secrétaire de la section syndicale qui refuse de renier son engagement.
Fin 2008, la Confédération syndicale internationale épingle l’Algérie et mentionne le cas d’Eurest dans son Rapport annuel des violations des droits syndicaux.
Depuis le 18 mai 2009, le mouvement syndical international s’empare de l’affaire en lançant, via son site Internet, LabourStart, une campagne de solidarité. Il semblerait bel et bien qu’au lieu d’écraser, dans le silence du désert, un syndicat naissant, Compass Group (avec elle Eurest) ait attiré l’attention du monde entier sur ses pratiques antisyndicales.» (Fin du communiqué)
Quand mon pays avait une moustache, les Algériens étaient libres chez eux et les travailleurs avaient tous leurs droits. Aujourd’hui, l’Algérie semble avoir troqué sa moustache contre une… barbe. Et si c’était au moins la barbe à papa…
farahmaamar@ymail.com
«La probabilité d'un événement est inversement proportionnelle à sa désirabilité.»
Loi de Gumperson

lesoirdalgerie: 2009/05/23leBloggers

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire